Les billets en francs français #8

Suite de la nouvelle saga exclusive de PHILAPOSTEL Bretagne sur les billets français libellés en francs. Merci à l’avance de vos commentaires, compléments d’information etc …

Les billets « bleu » (suite)

1870 : le 25 francs bleu

Le 25 francs bleu est un billet de banque français créé le 16 août 1870, émis à partir du 11 septembre 1870 jusqu’au 14 janvier 1873 par la Banque de France. C’est l’unique exemple de billet de 25 francs.

Histoire

En juillet 1870 la France entre en guerre avec la Prusse. Dès le 12 août, Lire la suite

Les billets en francs français #7

Suite de la nouvelle saga exclusive de PHILAPOSTEL Bretagne sur les billets français libellés en francs. Merci à l’avance de vos commentaires, compléments d’information etc …

Les billets « bleu » (suite)

 

1863 : le 500 francs bleu

Le 500 francs bleu est un billet de banque en francs français créé le 5 novembre 1863 et mis en circulation le 4 février 1864 en remplacement des 500 francs noir.

La particularité de cette vignette est d’être identique pour le recto au type 500 francs noir de 1842 mais imprimé en bleu.

500_francs_bleu_1863Le verso fut conçu par Guillaume-Alphonse Harang dit Cabasson et la gravure assurée par Adolphe-François Pannemaker (ainsi que le recto). Son format est de 242 × 140 mm.

 

1864 : le 50 francs bleu

Le 50 francs bleu 1864 a été créé le 2 mars 1864, et mis en circulation à partir du 21 mars par la Banque de France. C’est le premier billet de cinquante francs.

50_francs_bleu_1864

Il s’agit d’un billet imprimé en monotype bleu avec une numérotation en noir. Au recto, l’on peut voir une couronne de forme elliptique avec en son sommet une tête de Mercure regardant à gauche, puis sur les côtés, deux cartouches reproduisant les peines encourues en cas de contrefaçon et enfin, à la base, un couple d’angelots. Au verso, cette même couronne elliptique dominée par un dodécaèdre étoilé. Au centre de cette guirlande se trouve tracé en style calligraphique et d’une seule bande le montant du billet.

Il existe trois variantes de ce type :

  • En 1864 une partie de la numérotation et les signatures des deux contrôleurs sont effectuées à la main.
  • À partir de 1868, la numérotation devient mécanique et de couleur noir et la bande calligraphique au verso disparaît.
  • Sur la série imprimée à partir de 1870 à Clermont-Ferrand, la numérotation redevient en partie manuelle.

50_francs_bleu_1864_VLe dessin a été réalisé par le peintre français Guillaume-Alphonse Harang dit Cabasson (1814-1884) et gravé par A. Pannemaker (Recto) et Adolphe Ligny (Verso), tous deux originaires de Belgique. Ce billet est privé définitivement de son cours légal le 2 janvier 1923.

A suivre …

Les billets en francs français #6

Suite de la nouvelle saga exclusive de PHILAPOSTEL Bretagne sur les billets français libellés en francs. Merci à l’avance de vos commentaires, compléments d’information etc …

Les billets « bleu »

Les « billets noirs » ont été fabriqués entre 1803 et 1862. À partir de 1862, face aux nombreuses tentatives de contrefaçon dues à la diffusion des techniques de gravure essentiellement par clichage photographique, l’Institut d’émission remplace l’encre noire par une teinte bleu céleste, cette couleur Lire la suite

Les billets en francs français #5

Voici la suite de la nouvelle saga exclusive de PHILAPOSTEL Bretagne qui nous emmènera sur plusieurs mois à raison d’un article par semaine environ. Nous allons en effet nous intéresser aux billets français libellés en francs, nous promenant ainsi sur deux siècles de 1800 à 2002 (Merci à Christiane pour m’avoir donné l’idée de cette chronique). En espérant que ce sujet vous plaira, merci à l’avance de vos commentaires, compléments d’information etc …

Les billets « noirs » (suite et fin)

1847 : Le 200 francs noir

Ce billet appartient à la série des billets de « type noir » lancée en 1800, et est le premier de cette valeur.

La loi du 10 juin 1847, pour faire face à une demande de plus en plus élevée, permet d’abaisser la valeur faciale minimale du billet à 200 francs. À cette occasion, il est décidé de créer une nouvelle vignette confiée aux peintres Maurice Duc et Paul Delaroche qui conçoivent une guirlande d’allégories dans une forme ovale. La gravure fut confiée à Étienne Huyot. Le décret d’application prévoit la fabrication de 25 millions de billets, non couverts par une encaisse équivalente.

200_francs_noir_1847

Leur impression est réalisée Lire la suite

Les billets en francs français #4

Voici la suite de la nouvelle saga exclusive de PHILAPOSTEL Bretagne qui nous emmènera sur plusieurs mois à raison d’un article par semaine environ. Nous allons en effet nous intéresser aux billets français libellés en francs, nous promenant ainsi sur deux siècles de 1800 à 2002 (Merci à Christiane pour m’avoir donné l’idée de cette chronique). En espérant que ce sujet vous plaira, merci à l’avance de vos commentaires, compléments d’information etc …

Les billets « noirs » (suite)

Les « billets noirs » sont fabriqués entre 1803 et 1862 parmi lesquels il faut distinguer le 5000 francs rouge de 1846 (voir plus loin).

1842 : le 500 francs noir

Le 500f noir est uniface : seul le recto est imprimé. En 1839, les planches gravées pour les précédents billets de 1 000 et 500 francs (voir épisode 3) étant en mauvais état, la Banque envisage d’en faire graver de nouvelles d’après les dessins originaux. C’est Jacques-Jean Barre (dessinateur et graveur des premiers timbres Cérès et Napoléon), aidé par Dujardin, qui gravera ces nouvelles planches ornées de nouveaux motifs particulièrement difficiles à imiter. Globalement, on reste dans le style néoclassique mais les allégories anthropomorphes sont plus nombreuses.
500_francs_1842

Lire la suite

Les billets en francs français #3

Voici la suite de la nouvelle saga exclusive de PHILAPOSTEL Bretagne qui nous emmènera sur plusieurs mois à raison d’un article par semaine environ. Nous allons en effet nous intéresser aux billets français libellés en francs, nous promenant ainsi sur deux siècles de 1800 à 2002 (Merci à Christiane pour m’avoir donné l’idée de cette chronique). En espérant que ce sujet vous plaira, merci à l’avance de vos commentaires, compléments d’information etc …

Les billets « noirs »

De 1800 à 1861, les billets de banque sont de couleur noire, unifaces et de valeur faciale élevée. On les appelle les « types noirs » comme les 1000 et 500 francs germinal vus précédemment.

Lire la suite

Les billets en francs français #2

Depuis la semaine dernière, nous avons entamé une nouvelle saga exclusive de PHILAPOSTEL Bretagne qui nous emmènera sur plusieurs mois à raison d’un article par semaine environ. Nous allons en effet nous intéresser aux billets français libellés en francs, nous promenant ainsi sur deux siècles de 1800 à 2002 (Merci à Christiane pour m’avoir donné l’idée de cette chronique). En espérant que ce sujet vous plaira, merci à l’avance de vos commentaires, compléments d’information etc …

Le 1.000 francs Germinal

Le 1 000 francs Germinal est le nom donné au type du premier billet de banque en francs français créé le 21 juin 1800 par la Banque de France.

France_1000_francs_1802

Historique

Avant d’émettre Lire la suite

Les billets en francs français #1

Avec ce premier article, nous allons entamer une nouvelle saga exclusive de PHILAPOSTEL Bretagne qui nous emmènera sur plusieurs mois à raison d’un article par semaine environ. Nous allons en effet nous intéresser aux billets français libellés en francs, nous promenant ainsi sur deux siècles de 1800 à 2002 (Merci à Christiane pour m’avoir donné l’idée de cette chronique). En espérant que ce sujet vous plaira, merci à l’avance de vos commentaires, compléments d’information etc …

Et avant le franc ?

Billet_de_monnoye

Un billet de monnoye de 1707

Commençons donc à nous intéresser dans ce premier article aux premiers billets français, avant la mise en place du franc.

 

Mise à part la monnaie de carte canadienne, assimilable à une monnaie-papier de nécessité, la première tentative de véritable billet de banque français fut initiée par John Law de Lauriston qui, au début du XVIIIe siècle, hérite des échecs financiers des précédentes politiques financières du Royaume. Ces billets sont exprimés en livres tournois, alors la monnaie de l’Ancien Régime, qui fut remplacée un siècle plus tard par le franc. Lire la suite

Revue de presse Multicollection

Voici notre nouvelle revue de presse, avec une sélection d’ouvrages et magazines multicollection parus dernièrement. Bonne lecture !

*** Culture Timbres : spécial Jeunes

adresse.
L’Adresse Musée de la Poste consacre son dernier numéro de « Culture Timbres » au rapport de la jeunesse à la philatélie.

Au sommaire, des interviews de l’Adphile, de la FFAP, et de journalistes à ce propos. A lire ici.

timbresmag_1702*** Timbres Magazine – Février 2017 

Au sommaire de ce numéro :

  • Orphelins : une série vedette
  • Les variétés en taille-douce
  • la Sarre, terre de raretés
  • les 60 ans d’Europa
  • la Cyrénaïque

 

MonnaieMag_1702.jpg

*** Monnaie Magazine 

En ce mois de février, le magazine vous propose :

  • Qu’est-ce qu’un graveur général ?
  • le billet de 100 francs LOM
  • les jetons royaux
  • le métal de cloche

 

collectionneur_1702*** Collectionneur & Chineur 

Le numéro de février aborde :

  • les faïences
  • les Playmobil
  • les cages à oiseaux
  • les ordinateurs vintage
  • Pinocchio
  • Renault
  • les étiquettes de vin
  • les éventails publicitaires

Nouveautés numismatique

Voici quelques nouvelles émissions de monnaies et médailles qui devraient intéresser les numismates :

Russie : coupes de la FIFA

russia2017_rectorussia2017_versoLa Russie a émis une série de plusieurs pièces commémorant les prochaines Coupe des Confédérations en 2017 et Coupe du Monde de football en 2018, organisées dans le pays.

Une pièce de Lire la suite

Trump frappé en Russie

Non, non, rassurez-vous : le nouveau Président américain n’a pas été victime d’une agression en Russie ! Une société russe a frappé une série de pièces de monnaie de collection consacrée au président élu américain : voilà de quoi réjouir les collectionneurs de pièces, fans (ou non) de Donald Trump.

trumpLa société « Art-grani » de la région de Tcheliabinsk (Oural) a émis une série de pièces de monnaie de collection baptisée « Donald Trump » et dédiée Lire la suite

Pièces rares britanniques

Si vous êtes numismate, alors peut-être collectionnez-vous les pièces de monnaie britanniques ? Si c’est le cas, alors sachez que quelques pièces, bien que récentes, valent beaucoup plus que leur valeur faciale. Regardez tout de suite si vous possédez l’une d’entre elle !

JO de Londres 2012

gb_50p_1Pour célébrer les Jeux olympiques de Londres 2012, The Royal Mint a publié une collection de pièces de monnaie de 50 pence qui comportait 29 dessins différents représentant les jeux sportifs.

Mais seulement 600 des pièces aquatiques montrant l’eau passant sur le visage d’un nageur ont été distribuées avant que sa conception ne soit modifiée.

De nos jours, le design aquatique original vaut jusqu’à 3.000 £ sur eBay ! C’est vraiment ce qui s’appelle aller chercher de l’or !

Le Coup Franc

gb_50p_5.

Emise également pour célébrer les Jeux olympiques de Londres en 2012, cette pièce de 50  pence tente d’expliquer la règle du hors-jeu au football.

Contrairement à la pièce officielle olympique 2012 (voir ci-dessus)  cette pièce ne vaut que 10 £ aujourd’hui.

Mais c’est tout de même un bon 9.50 £ de profit cependant.

gb_50p_2La 50 pence WWF

.

Cette édition limitée WWF a été émise en 2011 et représente 50 icônes individuels représentant l’organisation, y compris leur icône Panda au cœur de la médaille.

La pièce est maintenant devenue populaire parmi les collectionneurs de pièces de monnaie et se vend souvent pour plus de 200 £.

gb_50p_3Les Kew Gardens

Pour célébrer le 250e anniversaire des célèbres Kew Gardens de Londres, la Royal Mint a émis 210 000 pièces de monnaie avec le design ci-dessous en 2011.

On pense que 300 d’entre elles sont détenues dans des collections privées, tandis que d’autres sont vendus sur eBay pour un prix de départ de 50 £.

gb_50p_4L’Union Européenne

Pour célébrer la présidence britannique du Conseil de l’Europe, la Monnaie britannique a émis 109 000 pièces commémoratives en 1992.

Ces pièces rares de 50 pence ne sont plus en circulation après que la taille de la pièce de 50 pence ait été réduite en 1997, mais elles valent environ 20 £ de nos jours.

Et avec le Brexit, jusqu’où iront-elles ?