Un bon cru pour la capsule

La bourse d’échanges de Vertus, c’est LE gros rendez-vous de l’année ! » Debout sur le parking des salles Omnisports et Tournesol, Jean-Louis, 59 ans, placomusophile de Langres, regarde avec attention une partie de la collection de Sébastien, 63 ans, qui vient tout droit de l’Orne. Soudain, son doigt s’arrête sur une série : six magnifiques capsules du champagne Pascal Lallement. « Cela fait longtemps que cette série me botte. Je ne peux pas vous dire pourquoi. C’est un coup de cœur ! lance-t-il, le sourire aux lèvres. Il m’en manque deux sur six. » Sébastien, lui, possède la série complète. Il la lui cédera dans son intégralité après avoir jeté un coup d’œil sur sa cote dans le répertoire Lambert des plaques de muselet de champagne, la « référence » pour ces placomusophiles.

LallementJean-Louis possède 23000 capsules de champagne. En trois jours, il en a échangé entre 300 et 400. « Nous sommes arrivés dimanche. Avec la bourse, beaucoup de viticulteurs ont ouvert leurs portes dès samedi. On fait le tour et on en profite pour échanger des capsules », explique sa femme avant d’ajouter : « On achète aussi du champagne parce que certaines capsules, on ne peut les obtenir que comme ça… » Sébastien, lui, collectionne quelque 30000 pièces. Il en a échangé entre 200 et 300. « Comme j’en ai un peu plus, je suis plus difficile », indique-t-il. Sa fierté ? Une vieille capsule du champagne Bellefon, Une pièce qu’il a rangée avec les autres dans un flacon… d’analyses vétérinaires, « un peu plus grand que celui destiné aux Hommes ».

Besserat_de_BellefonUn peu partout sur le parking, des grappes de collectionneurs concluent des affaires. Jusque même dans les camping-cars ! À l’intérieur des deux salles, les espaces d’échanges sont pris d’assaut. Patrick, 60 ans, vient tout droit de l’Eure. Ce placomusophile possède quelque 24000 capsules. Il a apporté avec lui une partie de ses doubles qu’il a fait tenir dans un gros sac. « Je finis les séries en priorité, précise-t-il. Mais comme il y a toujours des nouveautés, on n’en voit jamais le bout ! » Ce collectionneur a déniché des capsules du champagne Abelé « sourire de Reims », une rosée foncée et blanche, et une autre bleutée. Sans oublier celle de la cuvée Titanic. Outre les échanges, il en a acheté auprès des 76 exposants.

abele_sourire_Reims        Abele_Titanic

Pour la 25e édition de la bourse d’échanges multicollections, un peu plus de 1700 visiteurs ont fait le déplacement. « Un chiffre stable », se réjouit Daniel Aubertin, trésorier de la section philatélie de l’Amicale laïque qui organise cet événement. Des Français de tout l’Hexagone bien sûr, mais aussi des Belges, des Italiens, des Espagnols et même un couple de… Russes. « Ça fait 20 ans que je viens là, assure Vincent, la quarantaine, originaire de Fère-Champenoise. J’aime bien cette ambiance conviviale. Et puis, c’est l’occasion de tous se retrouver ». « On se ravitaille en champagne en même temps, avoue Patrick de l’Eure. Je ramène 150 bouteilles pour moi, ma famille, mes collègues… On fait le plein pour l’hiver. »

Source :L’Union – L’Ardennais

Publicités

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s