Emissions St Pierre et Miquelon 2017

Le programme philatélique de l’année à Saint Pierre et Miquelon comporte 19 timbres en 13 parutions. Le patrimoine, la faune ou encore l’événement Ternua 2017 y sont représentés.

© La PosteAprès la carte de Saint-Pierre et Miquelon, parue le 1er du mois, c’est une paruline masquée qui figurera sur ce qui sera le premier timbre du programme philatélique de cette année, le 25 janvier. Une photo de Patrick Boez. « La série des oiseaux est très prisée », précise Jean Ketterlin, directeur du service postal de Saint-Pierre et Miquelon et adhérent PHILAPOSTEL BretagneLire la suite

Le monde des timbres … Les timbres du Monde #20

PHILAPOSTEL Bretagne vous propose cette chronique, à paraître aux environs du 20 de chaque mois, en fonction de l’actualité : « Le monde des timbres … Les timbres du Monde » . Comme son nom l’indique, nous y ferons un tour du Monde en abordant quelques nouveautés marquantes ou originales de divers pays (cliquer pour agrandir) .

Nouvelle-Zelande : la Navy

nz_navyNew Zealand Post célèbre les 75 ans de la Royal New Zealand Navy avec une émission de 6 timbres.

Chacun de ces timbres Lire la suite

CR juin + réunion en juillet + matériel

Vous trouverez ci-joint le compte-rendu de la dernière réunion PHILAPOSTEL Bretagne de juin. A lire et partager sans modération, et félicitations encore à tous nos jeunes !

Pour celles et ceux qui seront sur Rennes en juillet, une prochaine réunion se déroulera le Jeudi 7 juillet à 18h30 et à partir de 17 heures pour les échanges.

ATTENTION : notre salle habituelle n’étant plus disponible, cette réunion aura exceptionnellement lieu au restaurant administratif AITA, 6 rue Pierre Abélard à RENNES (près de l’Hôtel de Police et en face du Palais de Justice). Plan disponible à droite sur la page d’accueil.

Par ailleurs, une nouvelle commande de matériel est en cours, avec toujours la remise de 25% pour les adhérents PHILAPOSTEL. Bon de commande à retourner pour le 28 Juin.

Enfin, je vous rappelle que PHILAPOSTEL Bretagne vous invite à Saint Malo ce weekend, adhérents ou non, pour les 200 ans du rattachement de Saint Pierre et Miquelon à la France : bloc 1er jour SPM, souvenirs, Quiz « Questions Pour Un Philatéliste », exposition d’aquarelles (voir détails de la manifestation). Venez nombreux !

Rattachement_SPM_bloc

Rendez-vous ce weekend à Saint Malo !

PHILAPOSTEL Bretagne vous invite à Saint Malo ce weekend, pour célébrer le 200è anniversaire du rattachement de St Pierre et Miquelon à la France : le bloc Premier Jour commémoratif de cet évènement y sera disponible. Rattachement_SPM_bloc

Suite au traité de Paris en 1814, la France reprit possession des îles Saint Pierre et Miquelon. Le Commandant Bourrilhon, parti du port de Saint Malo sur la frégate La Revanche est chargé de  reprendre possession des iles alors détenues par les anglais. Lire la suite

Les émissions philatéliques de juin 2016

Voici les émissions du programme philatélique de juin 2016. Il ne s’agit pas ici de reproduire les communiqués de presse de La Poste ou les descriptifs déjà présents sur plusieurs autres sites (comme par exemple l’excellent site de Phil’Ouest d’où sont tirées les images, du site de PHILAPOSTEL national, sur le WikiTimbres, ou en téléchargeant le dernier PhilInfo ), mais de fournir aux fidèles lecteurs de PHILAPOSTEL Bretagne un éclairage supplémentaire sur ces émissions : citation, anecdote, …
Si vous aussi vous en connaissez, n’hésitez pas à laisser des commentaires !
Bonne lecture !
Lire la suite

Réunion Philapostel Bretagne

Jeudi dernier, PHILAPOSTEL Bretagne affichait complet pour sa réunion mensuelle. Ce sont en effet pas moins de 25 adhérents qui s’étaient rassemblés à Saint Jacques, dans une salle (spécialement ?) décorée par les enfants de la commune. Une dizaine d’entre eux étaient présents dès 17 heures pour la séance « échanges ».

Après un tour de table pour accueillir un nouvel adhérent, tous les participants ont échangé comme à l’accoutumée diverses informations sur les collections. On pourra retenir en particulier (voir CR complet ici) : Lire la suite

Le talent de Joel LEMAINE

L’Echo de la timbrologie de février a consacré quatre pages au peintre Joël Lemaine, né à Saint-Pierre et Miquelon en 1954, peintre hyperréaliste dont le talent mis au service des timbres-poste de l’archipel fait merveille, auteur en particulier du bloc-feuillet dédié à L’Hermione et à La Fayette.

Joël Lemaine, qui vit dans la région de Rennes aujourd’hui, a eu plusieurs vies avant d’en arriver là ! CAP de menuiserie en poche, il reprend l’entreprise familiale, puis se perfectionne en architecture à Metz, crée son bureau d’études à Vannes avant de devenir architecte d’intérieur.

Sans jamais avoir cessé de dessiner, puis de peindre ces dernières années. Il privilégie l’aquarelle, et a adopté un style hyperréaliste, privilégiant les thèmes maritimes, « avec la minutie d’un scientifique ». Son premier timbre prend place dans la série des « Vieux gréements », une Poulie trois nœuds étonnante, paru en 2013.

spm

Il a donc enchaîné et aussi dessiné des timbres à date pour le Carré d’Encre. Deux nouveaux timbres sont programmé par Saint-Pierre et Miquelon en 2016 (Source L’Echo de la Timbrologie)

Joel LEMAINE a accepté l’invitation envoyée par Gérard JAFFRAY et a prévu d’assister à la réunion mensuelle de PHILAPOSTEL Bretagne  le  Jeudi 10 Mars à 18H30.

Pour en savoir plus sur Joel, consultez son blog où vous trouverez deux vidéos d’exception sur l’ Hermione.

 

 

Les bretons dans le Monde #5

Je vous propose comme chaque lundi de nous pencher sur la Bretagne et ces bretons qui ont eu l’honneur d’être timbrifiés dans les pays où ils ont été remarqués. Robert Fontaine y a consacré une étude qu’il nous propose de déguster. Voici donc le 5è épisode de ces « Bretons dans le Monde » avec celles et ceux qui représentent l’ Ille et Vilaine (2/2) :

ÎLE MAURICE

Thomas Lememe.

François-Thomas Lemême ( 1764 St-Malo – 1805 Walthamstow), corsaire, combat les forces anglaises dans l’Océan Indien de 1790 à 1804. Il est capturé et emmené à Bombay.

Le 15 février 1805 il est envoyé sur le « Walthamstosw » navire commercial rapide de la Cie des Indes pour l’Angleterre. Ce sera son dernier voyage, car il décède de maladie en mer le 30  Mars 1805.

.

ÎLE MAURICE

Robert SurcoufRobert Surcouf (1773 St-Malo – 1827 St-Servan), corsaire et marin intrépide, il harcèlera sans répit les marines marchandes et militaires britanniques, non seulement sur les mers de l’Europe, mais aussi sur celles de l’Inde. Ses multiples exploits dans ce domaine lui vaudront à la fois la gloire mais aussi la fortune.

.

FINLANDE

Maupertuis-2Pierre Louis Moreau de Maupertuis, (1698 St-Jouan-des-Guérets – 1759 Bâle) philosophe, mathématicien, physicien, astronome et naturaliste des XVIIe et XVIIIe siècles.  Une 1ere expédition est menée en 1735 au Pérou par Godin, Bouguer et La Condamine puis il part en Laponie accompagné notamment du mathématicien Alexis Clairaut et du Suédois Anders Celsius, avec toujours comme objectif, la mesure de la longueur d’un arc polaire et d’un arc équatorial, afin de déterminer la forme exacte de la Terre.

Maupertuis

CANADA  –  LAOS  –  SAINT PIERRE ET MIQUELON

Jacques-Cartier-1934-6.

Jacques Cartier, (1491 St-Malo – 1557 St-Malo) navigateur et explorateur malouin. Après seulement vingt jours de traversée (du 20 avril au 10 mai 1534), Cartier atteint Terre-Neuve, avec ses deux navires et un équipage de 61 hommes. Il explore minutieusement le golfe du Saint-Laurent à partir du 10 juin.

Le 24 juillet, il met pied à terre à Gaspé, y plante une croix de trente pieds, revendiquant la région pour le roi de France, cette région deviendra le futur Canada.

Jacques Cartier-8 Jacques Cartier

Jacques Cartier-2

Canada- Tricentenaire de la ville de Quebec (1908) Portraits de Jacques Cartier et de Samuel de Champlain

Jacques Cartier-5

Laos 1983 – série « grands explorateurs et leur bateau »

 

Jacques Cartier-4.

Le navigateur portugais João Alvarez Fagundes découvre les huit îles et îlots qui composent aujourd’hui Saint Pierre et Miquelon.  En 1536, Jacques Cartier en prendra possession au nom du roi de France.
.

St-Malo

Le bateau « L’Espérance » et Saint-Malo (en 1600)

Jacques Cartier-3

.

.

.

.

.

 

GUERNESEY (timbre issu du bloc « Guernsey bailiwick ecclesiastical links »).

Dol-de-Bretagne-cathedraleCathédrale St-Samson de Dol-de-Bretagne. En 1203, le roi d’Angleterre Jean sans Terre incendie la cathédrale romane. Craignant pour son âme, il contribuera au financement de sa reconstruction qui démarre en septembre de la même année sous l’impulsion de l’évêque Jean VII de Lizaunet.  La construction qui a débuté au XIIe et XIIIe siècle, possède dans le Chœur à chevet plat une verrière du XIIIe, de 9,5 mètres de hauteur et de 6,5 mètres de largeur qui est considérée comme un chef-d’œuvre de l’art gothique.
La cathédrale abrite les reliques de Saint-Samson et de Saint-Magloire.

INDE

Jeanne JuganSainte Jeanne Jugan, en religion sœur Marie de la Croix, (Cancale 1792 – Saint-Pern 1879). Fille d’un marin-pêcheur, elle est la fondatrice de la congrégation des « Petites Sœurs des Pauvres ». Cette humble fille du peuple, simple servante, émue de pitié à la vue des vieillards qui mouraient dans l’abandon, fonda à Saint-Servan un institut qui, depuis, n’a cessé de prospérer dans le monde entier.
Une citation de Jeanne Jugan : « Il faut toujours être de bonne humeur, nos vieillards n’aiment pas les figures tristes ! »

GRENADE Carriacou et Petite Martinique

Louison Bobet-2.

(timbre issu du bloc de Grenade pour le centenaire du Tour-de-France)
Louison Bobet, (1925 Saint-Méen-le-Grand – 1983 Biarritz) coureur cycliste, vainqueur du Tour de France entre 1953, 1954 et 1955, Champion du monde sur route en 1954, Paris-Roubaix en 1956.

Louison Bobet-1b

Tous les textes et images nous sont aimablement proposés par Robert Fontaine, qui anime le site HistoPhilaBreizh. A suivre dès lundi prochain, et en attendant, si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à nous le communiquer …

Liens avec Guernesey-b

Les bretons dans le Monde #4

Je vous propose comme chaque lundi de nous pencher sur la Bretagne et ces bretons qui ont eu l’honneur d’être timbrifiés dans les pays où ils ont été remarqués. Robert Fontaine y a consacré une étude qu’il nous propose de déguster. Voici donc le 4è épisode de ces « Bretons dans le Monde » avec celles et ceux qui représentent l’ Ille et Vilaine (1/2) :

INDOCHINE

Pierre Paul de la GrandierePierre, Paul, Marie de La Grandière, amiral français (1807 Redon – 1876 Quimper)
Après avoir reçu en 1860 le commandement en chef de la division navale des côtes de Syrie, il passe Contre-Amiral le 24 décembre 1861, major général à Cherbourg, puis à Brest en 1862.
Le 1er mai 1863 il devient gouverneur de la Cochinchine, en poste à Saïgon, et commandant en chef des forces navales françaises d’Extrême Orient. Vice-amiral en 1865, il s’empare, en juin 1867 des trois provinces vietnamiennes de Vĩnh Long, Châu Dôc et Hà-tiên, devenant ainsi le véritable fondateur de la Cochinchine.

TAAF

Marion Dufresne.

Marc-Joseph Marion du Fresne surnommé Marion-Dufresne (baptisé le 22 mai 1724 Saint-Malo – 1772 à Baie des Îles, en Nouvelle-Zélande), navigateur, corsaire, colon et explorateur français du XVIIIe siècle.

Découvre, pour le roi de France, l’île de la Possession Il est notamment le découvreur en 1772 de l’île Marion, de l’île du Prince-Édouard et des îles Crozet.

.

NOUVELLE ZELANDE

Marion Dufresne-3.

Marion-Dufresne atteint la baie Frédéric-Henri de la Terre de Van Diemen (actuelle Tasmanie) le 3 mars 1772 mais n’y trouvant ni eau ni bois pour réparer les mâts, il fait route vers la Nouvelle-Zélande le 24 du même mois.

Il mène alors l’exploration des côtes néo-zélandaises. Le 4 mai 1772, les deux bateaux mouillent dans la Baie des Îles (Bay of Islands), renommée Port-Marion par les Français.

.

TASMANIE – 1908

Marion Dufresne-2.

Marion-Dufresne est notamment le découvreur en 1772 de l’île Marion, de l’île du Prince-Édouard et laisse son nom à un lac en Tasmanie.

.

.

.

SAINT-PIERRE ET MIQUELON   –  MONACO

Rene de ChateaubriandFrançois-René, vicomte de Chateaubriand  (1768 Saint-Malo – 1848 Paris) écrivain et homme politique français.
Renonçant à la carrière de marin qui lui semblait promise, il prend un brevet de sous-lieutenant en 1786. Contraint d’émigrer, en avril 1791, il choisit comme terre d’exil les tout jeunes Etats-Unis d’Amérique.

Rene de Chateaubriand-2Citation des « Mémoires D’Outre-Tombe »
«…Nous gouvernâmes vers les îles Saint-Pierre et Miquelon, cherchant une nouvelle relâche. Quand nous approchâmes de la première, un matin entre dix heures et midi, nous étions presque dessus; ses cotes perçaient en forme de bosse noire, à travers la brume. Nous mouillâmes devant la capitale de l’île… ».

ÎLE MAURICE

Mahe de la Bourdonnais-2Bertrand François Mahé, comte de La Bourdonnais, ( 1699 St-Malo – 1753 Paris), officier de marine français. Engagé jeune au service de la Compagnie française des Indes orientales, se distingue une première fois lors de la prise de Mahé (Inde) en 1724. Le comptoir de Mahé restera français jusqu’en 1954.

Nommé Gouverneur général des Mascareignes pour le compte de la Cie des Indes en 1733, il prend son poste en 1735 et modernise, à renforts de grands travaux, les établissements français des mers de l’Inde, l’Isle de France et l’île Bourbon. Ces travaux lui valent l’hostilité de certains directeurs de la Compagnie, à Paris, en raison de leur coût.

Mahe de La Bourdonnais-4

timbre de 1899

Mahe de La Bourdonnais-3

.

Mahe de la Bourdonnais-1bTous les textes et images nous sont aimablement proposés par Robert Fontaine, qui anime le site HistoPhilaBreizh. A suivre dès lundi prochain, et en attendant, si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à nous le communiquer …

Les bretons dans le Monde #1

Je vous propose aujourd’hui de nous pencher sur la Bretagne et ces bretons qui ont eu l’honneur d’être timbrifiés dans les pays où ils ont été remarqués. Robert Fontaine y a consacré une étude qu’il nous propose de déguster. Voici donc le 1er épisode de ces « Bretons dans le Monde » avec celles et ceux qui représentent notre belle région Bretagne, les prochains lundis seront consacrés à chaque département :

Emirat AJMAN

anne-de-BretagneAnne de Bretagne (1477 Nantes-1514 Blois) Duchesse de Bretagne et Comtesse de Montfort (1488-1514) et d’Étampes (1512-1514) et, par ses mariages, archiduchesse d’Autriche, reine consort de Germanie (1490-1491), puis de France (1491-1498), puis de nouveau reine de France (1499-1514) et de Naples (1501-1503) et duchesse consort de Milan (1499-1500) et (1500-1512).

Elle était la fille de François II (1435-1488), duc de Bretagne, et de sa seconde épouse Marguerite de Foix (v. 1449-1486), princesse de Navarre.

ILE DE MAN

Gwen ha du-2Le Gwenn-ha-du, timbre émis à l’ocasion du Festival Interceltique de Lorient (issu d’un bloc du drapeau breton)

Le Gwenn-ha-du, nom donné au drapeau breton et signifiant « Blanc et Noir » est un drapeau récent dans l’histoire de la Bretagne. Il fut créé en 1923 par Morvan Marchal . Il s’agit d’une synthèse subtile des emblèmes que les Bretons utilisent depuis des siècles. Il est aujourd’hui utilisé et reconnu par tous les Bretons comme l’emblème fort de la Bretagne. Il représente la Bretagne et les Bretons à travers le monde.

TAAF

Monument à Hobart (Tasmanie), hommage aux navigateurs français

Hobart-TasmanieMarion-Dufresne appareille le 18 octobre 1771 de Port-Louis sur l’île de France (ancien nom de l’île Maurice). commande le « Mascarin », secondé par Julien Crozet, Ambroise Bernard-Marie Le Jar du Clesmeur est à la tête « du Marquis de Castries »

Jean-Michel Huon de Kermadec, (1748 Bohars – 1793 Balade-Nelle-Calédonie) navigateur français du XVIIIe siècle. Entré à 18 ans dans la Marine royale, il participe à la guerre d’indépendance des États-Unis.En 1791, il est choisi pour seconder Bruny d’Entrecasteaux dans sa tentative de retrouver Monsieur de La Pérouse, dont on était sans nouvelles depuis trois ans. Il meurt de la tuberculose pendant cette expédition.

ESPAGNE

Tiran-Lo-BlancDans la littérature catalane de la fin du Moyen Âge, le roman de chevalerie intitulé Tirant lo Blanc  est une des œuvres les plus célèbres d’un gentilhomme breton.
… «  Les aventures orientales du héros Tirant commencent précisément lorsqu’il décide, à la suite de l’appel du Grand Maître des chevaliers de Rhodes, de quitter sa terre d’origine, l’arthurienne Bretagne, et de se rendre à Rhodes afin de secourir les chevaliers assiégés… »
« Le premier vœu que Tirant prononce devant le roi de France, en posant la main sur le livre sacré de l’Évangile, est le suivant : « Je fais voeu à Dieu et à tous les saints du paradis et à mon seigneur le duc de Bretagne » , capitaine général de cette troupe, héraut du très excellent et très chrétien roi de France, d’être, moi, aujourd’hui, le premier qui sortirai en cette terre et le dernier qui s’en retirerai » (chap. 113). ..
… « si la quête chevaleresque de Jérusalem est, au début des aventures de Tirant, échangée en quête de Constantinople, il s’avère que Tirant meurt sans être empereur et que c’est dans un tombeau de Bretagne que se termine son histoire, là où elle a commencé ».
Le roman est traditionnellement attribué à un chevalier valencien, Joanot Martorell, né vers 1412-1413 à Gandie et mort à Valence en 1468. Écrit sans doute entre 1460 et 1468, ce roman raconte les aventures d’un chevalier breton mais lequel ?.

SAINT-PIERRE ET MIQUELON

St-Pierre-et-MiquelonDes Français venus de Bretagne, de Normandie et du pays Basque, pêcheurs pour la plupart, fondent Saint-Pierre ; Le drapeau local de Saint-Pierre-et-Miquelon représente La Grande Hermine, le navire sur lequel Jacques Cartier débarqua à Saint-Pierre le 15 juin 1536.
Sont reproduits en haut les drapeaux des trois principales régions d’origine des habitants
de l’archipel : Pays basque, Bretagne et Normandie. Le drapeau breton est le plus ancien, seulement d’argent chargé d’hermines de sable (sans le cantonnement du plus récent drapeau breton, avec ses fasces d’argent et de sable). Initialement les armoiries du Pays basque (français et espagnol) figuraient à la place du drapeau basque plus récent (mais plus facilement identifiable).

MONACO

SouleJeu de Soule
Ballon de cuir rempli de son ou de foin qui se lance à main nue ou avec le pied. C’est alors à celui qui a conservé assez de vigueur de s’échapper avec la soule, faiblement poursuivi par des rivaux exténués. Il a bientôt atteint la limite de la Soule en Bretagnecommune voisine où il doit poser le
ballon, obtenant ainsi le prix tant disputé
(Duron, La Bretagne catholique, 1856ds J.Mercier, Footb., 1966, p. 9). 

Dans le Trégorrois, elle fut même interdite sous peine d’excommunication.

.

Gwen ha du-1B.

.

Tous les textes et images nous sont aimablement proposés par Robert Fontaine, qui anime le site HistoPhilaBreizh. A suivre dès lundi prochain …