Le monde des timbres … les timbres du Monde #76

PHILAPOSTEL Bretagne vous propose cette chronique, à paraître aux environs du 20 de chaque mois, en fonction de l’actualité. Comme son nom l’indique, nous y ferons un tour du Monde en abordant quelques nouveautés marquantes ou originales de divers pays.

Liban : autisme

Liban_AutismeLe mois de l’autisme a été célébré en avril, un évènement mondial qui, bien souvent, revêt la couleur bleue aux vertus apaisantes. C’est cette couleur qu’a choisie la poste libanaise, en partenariat avec la NAC (National Autism Community), pour illustrer ce timbre mettant en lumière le cèdre, arbre emblématique du Liban.

Le tag #autismlove a été inscrit sur le timbre, invitant les personnes à fouiller sur internet afin de mieux connaître ce syndrome. Ajoutons que le visuel a été dessiné par un jeune autiste de 12 ans : bravo l’artiste !

Belgique : égyptologie

Bel_Pyramide1Le 13 juin, BPost a émis un bloc feuillet sur Jean Capart et l’égyptologie en Belgique.

Ce feuillet a fait l’objet d’une découpe spéciale de façon à pouvoir le plier et lui donner la forme d’une pyramide.

Bel_Pyramide2

Suisse : Helvetia fête ses 160 ans

A l’occasion du salon Helvetia 2022 qui s’est déroulé à Lugano du 18 au 22 mai dernier, SwissPost a souhaité célébrer les 160 ans du premier timbre dentelé de son histoire, la Helvetia assise, en émettant un beau bloc feuillet mis en vente pendant le salon. A noter que l’exposition internationale réunissait quasiment 2.000 cadres (oui, vous avez bien lu !) sur les différentes classes de compétition.

Suisse_Lugano

Nouvelle Zélande : voeux maoris

En Nouvelle-Zélande, les jours sont les plus courts fin juin, autour du solstice d’hiver de l’hémisphère sud. C’est la que les populations maoris fêtent le Nouvel an, alors qu’apparaissent neuf étoiles dans la constellation du Taureau, les Pleïades. Ces Pleïades font l’objet d’une légende maori : les 70 fils de Ranginui (le Père du Ciel) et de Papatuanuku (la Mère de la Terre) avaient fomenté un complot pour séparer leur père de leur mère afin de faire jaillir la lumière. De désespoir, Tawhirimatea, le seul fils opposé à cette cabale, s’est arraché les yeux et les a lancés dans le firmament où ils sont devenus des étoiles !

NZ_AotearoaLes quatre timbres ci-dessus relatent ce récit.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Et en attendant le prochain numéro, poroporoaki (au revoir en maori) !
inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.