PHILAPOSTEL Bretagne devinette : la réponse !

Coussinet_Gandon

Coussinets de la Marianne de Gandon

Voici donc la réponse à la devinette PHILAPOSTEL Bretagne : il s’agit de coussinets ! Ce terme est employé dans la technique d’impression typographique, et je vous invite à lire l’explication complète que donne Papy24 sur son blog Impressions timbrées :

La Mise en Train

L’impression typographique est obtenue entre un cliché avec sa partie imprimante en relief et une feuille de papier sur un système de pression, plat contre plat, cylindre contre plat, ou cylindre contre cylindre.

Stanhope

une presse Stanhope

La partie imprimante, quelle que soit sa forme, présente inévitablement des différences de niveau.

La mise en train consiste à égaliser et renforcer la pression sur toute la surface d’impression, que ce soit pour les presses à plat contre plat du genre Stanhope avec leur mise en train comme pour la Cérès (ci-dessous) …

ou bien que ce soit pour les premières presses à cylindre où la mise en train est collée sur le cylindre recouvert d’un blanchet.

CoussinetsCeres

Coussinet_SemeusePour les rotatives après 1922, une « mise en train » est préparée sur un cylindre de pression correspondant au cylindre portant les clichés, les deux montés sur un bloc d’impression. Ce cylindre de pression est métallique composé de deux moitiés. Ces deux parties sont recouvertes de différentes épaisseurs de cartonnettes, collées pour obtenir le bon diamètre une fois terminé le travail.

CoussinetsCeres2Après une égalisation par une « mise entre cuir et chair » sous les bandes de clichés, c’est-à-dire en ajoutant des morceaux de papier aux endroits où l’épaisseur est faible, des collages avec des découpages sont faits sur ce cylindre, pour renforcer la pression aux endroits nécessaires.

Ces découpages, que les philatélistes appellent coussinets réalisés sur un papier de grammage un peu fort, genre « bristol » sont collés à l’emplacement exact de chaque timbre du cylindre, c’est-à-dire 200 fois, deux épaisseurs avec des découpes différentes parfois, pour renforcer la pression sur les parties avec aplats, sans avoir une pression excessive sur les parties plus claires avec des traits plus fins.

Coussinet_ChefferUne feuille de papier mince est collée sur toute la surface pour maintenir l’ensemble en place. Enfin une toile en tissu, genre satinette, est tendue sur chaque moitié de cylindre, à l’aide d’une tringle fixée par des crochets et une barre d’enroulement crantée. Les deux moitiés sont réunies. Le cylindre pression et le cylindre clichés seront unis pour servir ensemble.

Pour terminer, voici un très beau bloc de 6 Cérès en coussinets, vendu par la maison Calves : sympathique, non ?

coussinet1_Recto

coussinet1_Verso

inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net

Une réflexion au sujet de « PHILAPOSTEL Bretagne devinette : la réponse ! »

  1. Encore un mystère de la philatélie dévoilé par Sylvain
    Merci à toi
    Et une question en plus : par quel « miracle » ces épreuves qui sont des le résultat d’essais d’ajustement et qui devraient en théorie être détruits se retrouvent ils dans le commerce ?
    C’est une question qui peut s’appliquer à quasiment tous les timbres pour le plus grand bonheur des collectionneurs !
    Bonne journée
    Gérard

    J’aime

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.