200 lettres d’amour de la seconde Guerre Mondiale

Découvertes fortuitement, 200 lettres d’amour écrites entre 1942 et 1945 ont été sauvées de l’oubli par une juriste détachée dans une déchetterie en Charente-Maritime. Grâce à un appel lancé sur les réseaux sociaux, elle a même retrouvé la fille du couple d’amoureux pour lui remettre ce trésor de famille.

Lettre1

C’est la belle histoire du jour rapporté par nos confrères de La Nouvelle république. Quatre-vingts ans après avoir été couchées sur le papier, les déclarations passionnées d’un homme

séparé de sa bien-aimée par la Seconde Guerre mondiale sont ressorties de l’oubli. Ces 200 lettres adressées par Pierre à une certaine Aimée, habitante des Deux-Sèvres entre 1942 et 1945, ont pourtant failli finir à la poubelle.

Elles dormaient dans un carton stocké dans un grenier depuis des décennies. Jusqu’à ce que la maison soit vendue et rénovée. C’est ainsi que ce trésor est arrivé au milieu d’une remorque pleine de vieux journaux, à la déchetterie de Saint-Jean-d’Angély, en Charente-Maritime.

Lettre3

Cet amas d’archives précieuses aurait pu finir dans une benne puis être détruit, s’il n’avait pas piqué la curiosité de Cécile Filippi.

« Elle n’est ni historienne ni employée de déchetterie en temps ordinaire, elle est juriste spécialisée dans l’environnement, et dans le cadre de son travail à Aix-en-Provence, elle a passé une semaine dans une déchetterie pour étudier ce que les Français jettent à la poubelle », précise France 3 Nouvelle-Aquitaine, qui relate aussi cette histoire.

« Je suis peut-être trop sentimentale »

En découvrant ce carton de lettres touchantes, Cécile Filippi s’en est émue et n’a pu se résoudre à les détruire. « C’était trop de souvenirs, peut-être que si ça appartenait à ma grand-mère, j’aurais bien voulu les récupérer… Je suis peut-être trop sentimentale », a-t-elle expliqué à nos confrères de La Nouvelle République.

Elle décide alors de partir à la recherche d’éventuels enfants ou petits-enfants de ces deux amoureux. Elle lance une bouteille à la mer, sur Twitter.

Lettre2

Son appel sur le réseau social est viral. Elle reçoit alors des messages de soutien mais aussi et surtout de nombreux conseils pour aboutir dans sa quête et quelques indices. Ces derniers suffiront. Le petit-neveu d’Aimée a répondu. Celle-ci a eu deux filles avec Pierre, l’auteur des courriers enflammés, dont Claudine, qui habite toujours dans les Deux-Sèvres.

La fille du couple « contente et un peu chamboulée »

« J’ai retrouvé la famille ! Ils veulent les récupérer. L’histoire est encore plus belle ! » se félicitait la jeune femme mercredi soir sur son compte Twitter.

Ce jeudi matin (ndlr : 3 décembre), dès l’ouverture de la déchetterie, la fille d’Aimée et de Pierre est donc venue récupérer toutes ces lettres qui avaient disparu quand elle a vendu la maison de sa mère. « Elle était très contente et un peu chamboulée par cette histoire, car elle ne connaissait pas leur existence ! » précise Cécile Filippi dans le quotidien régional, satisfaite d’avoir pu, par son flair, permettre à cette famille de remonter le fil de son histoire.

Source : OuestFrance


inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net

Une réflexion au sujet de « 200 lettres d’amour de la seconde Guerre Mondiale »

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.