Et Hawaï gagna son indépendance

Hawaii-H74

Armoiries d’Hawaï (Scott #H74)

Le 28 novembre 1843, la France et le Royaume-Uni reconnaissent officiellement Hawaï en tant que Royaume indépendant.

Après la mort du roi Kamehameha en 1819, sa femme, la reine protestante nouvellement convertie régente Ka’ahumanu, a interdit le catholicisme à Hawaï. Des prêtres catholiques français ont été déportés et des

convertis catholiques hawaïens ont été arrêtés. Ils ont ensuite été libérés lorsqu’ils ont rejeté le catholicisme.

Hawaii-H9

le roi Kamehameha III (Scott #H9)

Puis en 1839, le gouvernement français envoie le capitaine Cyrille Pierre Théodore Laplace à Hawaï. Laplace a reçu l’ordre de menacer le roi Kamehameha III de guerre s’il n’émettait pas l’édit de tolérance.

Ce décret appelait à la création de l’Église catholique hawaïenne et le roi devait également verser 20 000 $ en compensation au gouvernement français. Les missionnaires catholiques ont ensuite été autorisés à retourner à Hawaï et ont reçu un terrain pour construire une église.

USA-815

Le président Tyler (Scott #815)

Cet incident, connu sous le nom d’Affaire Laplace, a incité le roi Kamehameha III à s’inquiéter des futures intrusions étrangères. Il a décidé d’envoyer des diplomates aux États-Unis et en Europe pour obtenir la reconnaissance officielle de l’indépendance d’Hawaï.

Les diplomates sont partis à la mi-1842 et en décembre de cette année-là, le président américain John Tyler les a assurés que les États-Unis reconnaîtraient leur indépendance.

Hawaii-H78

Le seul timbre à porter le nom de « République d’Hawaï » (Scott #H78)

Il a fallu un peu plus de temps aux Britanniques et aux Français pour reconnaître l’indépendance d’Hawaï. En mars et avril 1843, les représentants français et britanniques ont déclaré que leurs dirigeants respectifs reconnaîtraient l’indépendance d’Hawaï.

Cependant, pendant ce temps, un capitaine de la marine britannique débarqua à Hawaï et l’occupa pendant cinq mois au nom de la reine Victoria. Le 31 juillet 1843, le roi Kamehameha III est finalement rétabli au pouvoir.

Le 28 novembre 1843, des représentants britanniques et français se réunirent à la Cour de Londres pour signer la proclamation anglo-française, reconnaissant officiellement l’indépendance d’Hawaï. Malgré l’assurance antérieure du président Tyler, les États-Unis n’ont pas signé la proclamation parce qu’elle devait être ratifiée par le Sénat américain. Cependant, en 1846, le secrétaire d’État de Tyler, John C. Calhoun, envoya à Hawaï une reconnaissance officielle de son indépendance.

USA-C55

Le Scott #C55 a été émis le jour où Hawaï est devenu un État américain en 1959.

Dans les années qui ont suivi, le 28 novembre est devenu connu sous le nom de Lā Kūʻokoʻa, ou jour de l’indépendance hawaïenne. Et malgré que Hawai¨soit devenu en 1959 partie intégrante des Etats-Unis, Il est toujours célébré aujourd’hui, en particulier parmi les Hawaïens indigènes.

Source : Mystic Stamps


inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net

2 réflexions au sujet de « Et Hawaï gagna son indépendance »

    • C’est moi qui vous remercie pour votre commentaire ! Pour être sûr de ne rater aucune des chroniques multicollection publiées chaque jour ou presque, vous pouvez vous abonner en indiquant votre adresse mail à droite sur la page d’accueil, et bien entendu vous pouvez diffuser ces articles à loisir autour de vous. Merci encore !

      J'aime

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.