La carte postale n’a pas dit son dernier mot

Manque d’inspiration, prix du timbre, absence de boîte aux lettres aux alentours, attrait des textos, photos et réseaux, peur qu’elle se perde ou mette trop de temps à arriver… La carte postale pourrait ne pas peser bien lourd dans la balance, et pourtant, plus de sept Français sur dix (71%) continuent à en envoyer depuis leur lieu de vacances, selon un sondage OpinionWay pour PopCarte publié en juillet 2020.

CartePostale1

Certes, au début du XXe siècle, âge d’or de la carte postale, les Français s’en échangeaient

800 millions par an. En 2015, il s’est vendu en France 250 millions de cartes, puis plus que 75 millions en 2018 et 74 millions en 2019, selon les chiffres de l’UPCP (Union professionnelle de la carte postale). Une chute vertigineuse mais qui n’a pas pour autant signé l’arrêt de mort des petits bouts de carton illustrés.

Expression de son affection et rituel familial

Bien plus qu’un bout de carton, les fidèles des cartes postales y voient l’occasion de manifester leur affection, de partager un moment de leurs vacances et de faire plaisir à leurs proches en montrant qu’ils pensent à eux. Chez certains, la rédaction des cartes postales est un rituel des vacances auquel on ne déroge pas, une activité familiale consistant à les choisir soigneusement sur le tourniquet, les écrire avec sérieux ou humour puis à les envoyer. Les parents soucieux de l’éducation de leurs enfants pendant l’été en profitent aussi pour corriger l’orthographe de leur progéniture.

CartePostale2

Cependant, le manque d’inspiration demeure le premier frein dans l’envoi de cartes postales : 27% des sondés déclarent qu’ils ne savent jamais quoi écrire. Pourquoi ne pas raconter la visite que vous avez préférée, l’activité qui vous a le plus marqué ou encore les raisons qui vous ont fait penser à votre destinataire ? Autre obstacle rencontré, les démarches, auxquelles les digital natives ne sont plus habitués, telles que : acheter la carte, le timbre, écrire et trouver une boîte aux lettres ! Pour pallier ce « problème », des entreprises comme Youpix, Fizzer ou Popcarte ont créé la carte postale 2.0, proposant de télécharger votre propre photo et de l’envoyer pour vous à l’adresse indiquée, en vous laissant tout de même le soin d’écrire quelques mots. Ainsi, la carte postale n’est pas encore prête à mettre un point final.

Source : aleteia.org


inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net

Une réflexion au sujet de « La carte postale n’a pas dit son dernier mot »

  1. Il est assez aisé de trouver des cartes entiers postaux que l’on peut faire imprimer au verso pour envoyer……des rappels de factures impayées. Ainsi quelques personnes seront au courant que le destinataire est un mauvais payeur ! Cela peut être efficace.Un jour j’ai eu un lot de 500 CP entiers, que j’ai vendu à un directeur d’école qui signalait ainsi aux parents les absences injustifiées des élèves. (c’était en 1990)

    J'aime

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.