Le chat noir et la jambe de bois

Le château de Combourg (Ille-et-Vilaine) est chargé d’histoire et de légendes. Parmi celles-ci, la légende du chat noir et de la jambe de bois, l’une des plus anciennes des lieux, continue d’intriguer le public.
Combourg

Mystères au château

Chateaubriand2Au château de Combourg, les légendes ne manquent pas. Celle du chat noir et de la jambe de bois a particulièrement marqué l’histoire du château. Le grand écrivain François-René de Chateaubriand (1768-1848) en a lui-même parlé dans ses Mémoires d’outre-tombe. Ce dernier a vécu au château de l’âge de 8 à 18 ans.

« Les gens étaient persuadés qu’un certain comte de Combourg, à jambe de bois, mort depuis trois siècles, apparaissait à certaines époques, et qu’on l’avait rencontré dans le grand escalier de la tourelle ; sa jambe de bois se promenait aussi quelquefois seule avec un chat noir », écrit l’auteur, originaire de Saint-Malo.

« Le chat fantôme est l’une des principales légendes qui hante le château, indique Pauline Langlais, guide de la forteresse. C’est l’un des châteaux les plus hantés de France », ajoute-t-elle.

Combourg2

Représentation du chat noir et de la jambe de bois (Château de Combourg)

Selon la légende, le chat noir et la jambe de bois auraient élu domicile dans l’une des quatre tours de château. Les deux fantômes hanteraient l’escalier de la tour. « Certaines nuits d’hiver on verrait le chat et la jambe de bois déambuler dans le château, raconte Pauline Langlais. La jambe de bois appartiendrait à un ancien seigneur du château qui a perdu sa jambe lors de la bataille de Malpaquet en 1709 sous Louis XIV », ajoute-t-elle.

Conjurer le mauvais sort

ChatNoirCe n’est qu’à la fin du XIXe siècle que la légende du chat noir prend tout son sens. Lors de travaux de restauration, des ouvriers retrouvent un chat noir momifié dans la tour du château.

« Au Moyen-Âge c’était très courant d’emmurer des chats noirs pour conjurer le mauvais sort, explique la guide. On les emmurait vivants pour protéger les tours du mauvais œil », ajoute-t-elle. Cette pratique découle directement d’une croyance selon laquelle les chats noirs étaient une réincarnation du diable.

Chateaubriand1Il semblerait que celui du château de Combourg ait été momifié dès le XIVe siècle. Depuis sa découverte, l’une des quatre tours a été rebaptisée la « Tour du Chat ».

« Le corps du chat momifié a été retrouvé bien après la mort de Chateaubriand, il n’aura donc pas eu de réponses à ses interrogations, précise Pauline Langlais. La légende de ces fantômes se transmet de génération en génération… »

Aujourd’hui, une surprise concernant la légende du chat noir attend les visiteurs dans la chambre occupée par François-René de Chateaubriand lorsqu’il était enfant.

Alors dépêchez-vous d’aller visiter le château de Combourg !

Source : Ouest-France


inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :