Des enveloppes à trous !

Enveloppe_Marion2Connaissez-vous l’enveloppe à trous ou enveloppe formule Marion  ? En voici un exemplaire ci-contre. Il s’agit d’une enveloppe postale de sécurité et d’authenticité, inventée par un certain Mr Marion, papetier de son état à Paris, en 1846.

A cette époque, très peu de courriers voyageaient sous enveloppe : généralement le courrier, écrit seulement au recto, était ensuite plié, et sur la partie apparente du verso étaient indiqués les nom et adresse du destinataire. Afin que le courrier ne soit pas ouvert pendant le transport, un cachet de cire était parfois utilisé pour le fermer (voir ci-dessous).

Enveloppe_Marion0

Nous sommes en 1846, et le timbre-poste n’existe pas encore en France. Par contre, depuis le début du XIXè siècle, la mention « cachet de la poste faisant foi » est juridiquement officielle, et c’est pour cette raison que sont apparues les enveloppes Marion.

Trouées au recto et au verso, elles permettaient à la Poste d’y apposer son timbre (à date) au départ (recto) et à l’arrivée (verso), authentifiant ainsi les dates de départ et d’arrivée du courrier, généralement recommandé. Pour la sécurité, l’enveloppe est fermée par un cachet de cire.

Enveloppe_Marion5

Enveloppe Marion en recommandé, en port payé avec sa missive de Castres s l’Agout 29.11.48 pour Navarrenx 01.12.48 signé JF.Brun – collection Feldman

Même si l’idée est intéressante, l’enveloppe formule Marion ne protège pas complètement contre les fraudes. C’est pourquoi elle sera interdite par une circulaire du Directeur de l’Administration Générale des Postes le 15 août 1850.

La fin d’une belle idée ? Pas tout à fait puisqu’elle continuera à être utilisée après l’apparition du timbre-poste, en particulier pour les envois en recommandé :

Enveloppe_Marion3

Lettre datée du 15/04/1850 au départ de Bercy, timbre à date au type 15 apposé dans le trou, marque de type grille, marque « R » type I de couleur rouge des recommandés

Et puis une deuxième vie sera proposée aux enveloppes Marion, en France mais aussi à l’étranger, à partir de 1902, avec son utilisation pour empêcher la lecture des cartes postales tout au long du transport … et également pour bénéficier du tarif carte postale plus intéressant : la carte postale est insérée dans l’enveloppe fermée, et le timbre-poste est apposé soit sur l’enveloppe, soit sur la carte … à l’emplacement du trou !

Enveloppe_Marion1

Ces enveloppes à trous ont finalement disparues à la fin de 1939, sans que l’on sache pourquoi …

Enveloppe_Marion4

Enveloppe_Marion4bis

Sources : Ouest-France, marcophilie.org


inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net

3 réflexions au sujet de « Des enveloppes à trous ! »

    • je suis vraiment un amateur avec mon trou rectangle car voila bien la réponse à l’énigme,
      sylvain va me comprendre
      on en apprends tous les jours avec les recherches des passionnés,
      merçi les « cherchants »

      J'aime

  1. plus de 50 ans de philatélie et je viens d’apprendre qq chose de neuf ! Un bon article.
    Je me souviens d’un avocat qui envoyait du courrier important en recommandé dans des enveloppes à fenêtre et qui découpait un carré sur le côté gauche pour que le guichetier à la poste y mette le cachet postal. Impossible de dire que l’on a reçu une lettre sans rien à l’intérieur. C’était dans les années 1960-70.

    J'aime

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.