Le ballon monté « Ville d’Orléans » #3

Attention : l’EPI Condorcet arrête toute activité à partir du 16/03 et jusqu’aux vacances scolaires d’avril, en raison de l’épidémie actuelle. En conséquence, nous ne pourrons pas nous réunir comme prévu les 25 mars et 8 avril prochains. Rendez-vous lundi 18 mai pour une reprise de nos réunions mensuelles, et d’ici là : portez-vous bien !

Après les « griffes Tram« , nos amis belges du CRPJ (Cercle Royal Philatélique de Jemeppe sur Meuse, près de Liège) nous proposent une étude très complète sur le ballon monté « Ville d’Orléans ». En voici le troisième épisode.

Nous avons sélectionné divers plis de ce ballon afin de commenter quelques marques postales que vous retrouverez parmi les autres transports.

Courrier de Tunet

VilleOrleans07

Courrier daté du 22 novembre 1870 à destination de Tours.
Affranchissement 20 centimes bleu Napoléon III lauré (YT29)

Ce courrier arriva à Tours le 8 décembre 1870 et fut redistribué du 9 au 15 décembre 1870. Ces dates ne sont valables que pour la France non occupée et pour les pays voisins neutres.

Timbre annulé par une étoile de points avec en son centre le chiffre 2.

VilleOrleans08

Ce type d’oblitération a été utilisé à Paris dans les bureaux de poste de quartier de 1863 à fin mars 1876.

Beaucoup de bureaux continueront à les utiliser jusqu’en 1877 (on en trouve même en 1879).

Elle a la forme d’une étoile de points au centre de laquelle figure le numéro indicatif du bureau, de 1 à 39. A la suite de changements, certains numéros ont été utilisés dans plusieurs bureaux. L’étoile servait uniquement à oblitérer le timbre poste.

VilleOrleans09Un timbre à date était également apposé sur la lettre. Il indiquait en particulier la rue du bureau de poste. Les timbres à date se trouvent rarement sur le timbre.

Il existe une quarantième oblitération étoile de points sans chiffre, celle du bureau central. Dans ce cas, le timbre à date apposé sur le document porte dans la couronne du bas le numéro de département (60 entre parenthèses).

Après son périple norvégien, ce courrier fut réexpédié de Tours le 10 décembre vers la poste de Nevers qui fit suivre jusqu’au bureau postal de Fours où il arriva finalement le 21 décembre afin d’être remis à son destinataire.

Remarquez la présence de trois timbres à date type 17 (double cercle), apposé sur la lettre au recto à côté du timbre (départ) ou au verso (arrivée).

VilleOrleans12 .

Couronne du haut : PARIS (pas visible).

Couronne du bas : R. ST-LAZARE

VilleOrleans13.
VilleOrleans14 Couronne du haut : NEVERS dept Nièvre
.

VilleOrleans15Couronne du haut : TOURS.
Couronne du bas : 36 entre parenthèses (numéro de département).
Au centre bloc dateur sur trois lignes :
Première ligne : numéro de levée suivi du jour (en chiffres).
Deuxième ligne : mois en lettres (abrégé).
Troisième ligne : année sur 2 chiffres

Timbre à date type 16 (simple cercle plein).

Utilisé en Province et à Paris dans les Bureaux de recettes (1864). Exécute toutes les opérations postales. Remplace les bureaux de direction. Marque de départ ou d’arrivée apposée sur la lettre. Annule occasionnellement le timbre poste avant 1876.

VilleOrleans16

Couronne du haut FOURS (département de la Nièvre ).
Couronne du bas : 58 entre parenthèses (numéro de département).
Au centre bloc dateur sur trois lignes :
Première ligne : numéro de levée suivi du jour (en chiffres).
Deuxième ligne : mois en lettres (abrégé).
Troisième ligne : année sur 2 chiffres.

Autre courrier de notre ballon monté :

 

VilleOrleans17

Courrier daté du 21 novembre 1870 à destination de Givry (Saône-et-Loire).
Au verso, se trouverait un cachet d’arrivée du 12 décembre. Affranchissement avec un 20 centimes bleu du Siège de Paris (YT n°37).

Timbre à date type 17 avec mention Paris 60 et section de levée. Utilisé au bureau central.

VilleOrleans18

Couronne du haut : PARIS.
Couronne du bas : 60 entre parenthèses (numéro du département).
Au centre bloc dateur sur trois lignes :
Première ligne : numéro de levée et indication de la levée intermédiaire, disposée, à la partie supérieure gauche du cercle intérieur, dans un secteur limité par deux traits, dont l’un vertical, se coupant à angle aigu.
L’indication de la levée intermédiaire (1 à 5) figure, en conséquence entre le n° de la levée et le jour. Elle est parfois remplacée par une étoile.
Deuxième ligne : mois en lettres (abrégé).
Troisième ligne : année sur 2 chiffres.

Gazette des absents n°10 du 23 novembre 1870. Affranchissement avec un 20 centimes bleu du Siège de Paris (YT n°37). Oblitération avec le timbre à date rouge Paris (SC) le 24 novembre 1870. Arrivé à Lavaur (département du Tarn) le 14 décembre 1870

C’est également au bureau central qu’il convient d’attribuer le cachet Paris (SC) « Service Central », appliqué en rouge pour annuler le timbre-poste.

VilleOrleans21Les envois ainsi oblitérés faisaient l’objet d’un régime spécial. Il garantissait certains privilèges identiques au service recommandé suspendu pendant le Siège : départ immédiat par le prochain ballon, courrier déposé dans un sac spécial en dehors des autres sacs de courrier, distribution rapide dès l’atterrissage.

Ce service fut certainement réservé à certaines personnalités officielles, leurs familles et des fonctionnaires comme en témoignent les nombreux courriers portant cette oblitération.

 

A suivre …


inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.