Les premiers timbres du Vatican

La philatélie du Vatican est intimement liée à l’histoire du plus petit pays du monde. Si la religion chrétienne existe depuis plus de 1800 ans avant la philatélie du pays qui lui est liée, l’état chrétien tel que nous le connaissons actuellement, date de 1929.

Vatican1Alors qu’au milieu du 19ème siècle, les états pontificaux (qui peuvent eux-mêmes faire un bon sujet de philatélie) incluent une bonne partie de l’Italie, ils sont renversés au fur et à mesure par les armées de Victor-Emmanuel en 1860. 10 ans plus tard, Victor-Emmanuel II et ses armées prennent la ville de Rome qu’ils désigneront comme capitale de l’Italie. Le pape Pie IX conteste ces actes et se réfugie au Vatican.

Les papes suivant tenteront de durcir la position de l’Eglise au sein d’une Europe qui pousse de plus en plus la laïcité. Les relations diplomatiques entre les états et le clergé s’avèrent de plus en plus tendues.

Les accords du Latran

Vatican2

Le Pape Pie XI

C’est en 1929, à l’occasion des accords du Latran, que sera réglée la « question romaine ». Le 11 février 1929, un accord est signé entre Benito Mussolini pour le gouvernement italien et le cardinal Pietro Gasparri, pour le Saint-Siège. Les accords réduisent la souveraineté papale à l’Etat de la Cité du Vatican.

Ces accords comprennent trois conventions :
– Le traité politique évoqué plus haut
– Une convention financière qui offre au nouvel état 750 millions de lires et des titres à 5% sur une valeur nominale d’un milliard de lires.
– Un concordat qui statue sur la position de l’Eglise en Italie. L’état italien confirme le catholicisme comme seule religion d’état et l’enseignement religieux catholique sera désormais obligatoire. De plus, l’état italien ne pourra en rien interférer dans les nominations des évêques.

Le Vatican est alors sous la direction du pape Pie XI. Un pape italien, originaire de Vénétie-Lombardie qui fut archevêque de Milan. Celui-ci devient pape en 1922. Résolument progressiste, on lui doit les premières apparitions à la loggia extérieure de la basilique Saint-Pierre pour bénir les Chrétiens. Il voulait aussi le rassemblement des Chrétiens qu’ils soient catholiques ou non et encourageait la participation des laïcs à la vie de l’Eglise.

Le Vatican, en tant que nouvel état développe ses propres services publics. Ainsi, le territoire de 44 hectares aura une gare, une monnaie propre, ses propres médias (presse, radio, télévision) et bien sûr, son propre service postal.

Les timbres du Vatican

La première série de timbres du Vatican date de 1929. Elle comporte 13 valeurs allant de 5 centimes à 10 lires. Les petites valeurs portent les armoiries pontificales tandis que les valeurs au-dessus de 80c sont à l’effigie du pape Pie XI. En haut des timbres, l’inscription « Poste Vaticane » indique leur provenance.

Vatican3

Le timbre de 30c reçoit en 1931 une surcharge c.25 réduisant sa valeur.(voir image en haut de cet article).

En 1933, à l’occasion de l’Année Sainte quatre timbres surtaxés portant une croix dans un médaillon sont émis. Leur valeur vont de 25c+10c à 1l25+25c. Plus tard, la même année une série plus complète est émise portant un Filigrane aux armoiries du Vatican. Celle-ci comporte 16 valeurs allant de 5c à 20l. Les timbres portent 6 images différentes, dont plusieurs sont directement liées à la basilique Saint-Pierre et sont imprimés en bichromie.

L’année suivante, une partie des timbres de 1929 seront remis en vente surchargés de 40c à 3.70 lires.

Vatican4

En 1935, A la suite du Congrès Juridique International à Rome, 6 timbres portant deux représentations différentes sont émis. D’une part, les valeurs de 5c, 10c et 25c ont été réalisées sur base d’une représentation de Tribonien remettant les Pandectes à l’empereur Justinien. D’autre part, les valeurs de 75c, 80c et 1l25 représentent Grégoire IX remettant les Décrétales aux juristes.

L’année suivante, le Vatican rend hommage à l’Exposition mondiale de la presse catholique à Rome par l’émission de 8 valeurs (5c à 5l) à l’effigie de Saint Jean Bosco, Saint François de Sales, du Livre Sacré et de la Cloche et la Colombe.

La dernière série qui sera émise sous le règne de Pie XI rend hommage au 4ème Congrès international d’Archéologie Chrétienne à Rome. Elle comporte 6 valeurs de 5c à 1l25 basée sur deux représentations différentes : la Crypte de la basilique Sainte-Cécile (5c, 10c et 25c) et l’ancienne basilique des saints Nérée et Achille (75c, 80c et 1l25).

Vatican5

Après la mort de Pie XI

Le pape Pie XI meurt en 1939 la veille de l’anniversaire des 10 ans des accords du Latran. Du haut de ses 82 ans, il est victime d’un arrêt cardiaque. Il faut dire qu’il aura eu un règne difficile confronté à la montée du communisme auquel il était farouchement opposé et à celle du fascisme qu’il condamnait tout autant.

Vatican6

A son décès, avant sa succession par Pie XII, 7 valeurs des timbres de 1929 seront surchargés « Sede Vacante ».

Sources : Blog Delcampe

inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.