Les insolites de la collection #85 : les … briques !

Briques3Un collectionneur excentrique a présenté son extraordinaire collection de … près de 3 500 briques qu’il conserve … dans son abri de jardin !

Mark Cranston, 56 ans, a commencé le passe-temps en 2010 alors qu’il cherchait une brique comme butoir de porte pour son abri de jardin et a trouvé une brique peinte en blanc provenant d’un ancien houillère.

Cette découverte a incité le sergent de police à la retraite de Jedburgh dans les Scottish Borders à se pencher sur l’histoire de la brique – et sa passion pour elles s’est développée à partir de là.

Il a une brique qui, à la fin des années 1990, a été récupérée après la démolition du bloc d’exécution du HMP Barlinnie à Glasgow, la plus grande prison d’Écosse.

Briques5

Au cours des neuf dernières années, M. Cranston a rassemblé une vaste collection de briques d’Angleterre, d’Écosse, du pays de Galles et d’autres pays. Il entrepose dans son abri de jardin les rares briques que le père de deux enfants marié a dû étendre au fil des ans au fur et à mesure que sa collection grandissait. Il mesure maintenant 6 mètres de long sur 3 mètres de large avec plusieurs étagères, comme une bibliothèque, pour stocker les briques.

M. Cranston a déclaré: « Je cherchais juste une brique pour que la porte du garage reste ouverte et la première que j’ai ramassé portait un nom. C’était celle de Whitehill Colliery à Ayrshire (cf plus haut), qui a suscité mon intérêt. Quand j’ai regardé en ligne, j’ai été surpris par l’histoire des briques.

Briques2

J’ai commencé à voir qu’il y avait beaucoup plus de briques là-bas. Elles étaient autrefois à l’extérieur, mais j’ai maintenant un hangar où ils sont tous à l’intérieur et au sec. Mais je manque d’espace et ce n’est pas l’idéal, il me faut des locaux plus grands. En fin de compte, le but est de créer un musée où les gens peuvent venir les voir toutes. Tout le reste, comme la poterie, le verre et le fer, est exposé, mais pas les briques. »

Parmi ses collections, M. Cranston possède une brique réfractaire du bateau SS Politician, échoué dans les Hébrides extérieures en 1941 et portant 264 000 bouteilles de whisky de malt, inspirant le célèbre roman Whisky Galore.

Il a une brique qui, à la fin des années 90, a été récupérée après la démolition du bloc d’exécution du HMP Barlinnie à Glasgow, la plus grande prison d’Écosse (voir plus haut). « Il y avait un gardien de prison qui avait pris sa retraite de Barlinnie et qui avait sauvé quelques briques portant le cachet Wilson & Son Barlinnie« .

M. Cranston possède également une brique de fabrication écossaise provenant d’une ancienne mine d’or de l’État de Washington, aux États-Unis, et la plus ancienne brique qu’il possède est une tuile de drainage de 1833.

Briques4

En 2014, M. Cranston a créé le site Web Scottish Brick History, une base de données contenant des milliers de briques trouvées par lui-même et d’autres collectionneurs et amateurs.

Il a déclaré: « Le site Web inclut des briques que j’ai trouvées et des personnes qui ont trouvé des briques que je n’ai pas. Je voulais vraiment que ce soit un guichet unique pour tous et c’est bien utilisé. L’idée était que chaque marque de brique écossaise soit ici. Il n’y a pas de total connu, mais nous avons plus de 3 000 marques de briques écossaises. Il y a de nouvelles briques chaque semaine ou chaque mois.« 

Pour trouver des briques, M. Cranston part à la recherche de vieux bâtiments en train d’être démolis et fouille d’anciens chantiers de briques, de rivières et de rivages. Il a également des centaines de contacts qui l’informent des découvertes, l’informent des démolitions de bâtiments et des lieux utiles pour l’approvisionnement en ruines séculaires.

Briques1

« Au fil du temps, j’ai rencontré d’autres personnes, en ligne et par courrier électronique. Ils me cherchent des briques ou m’envoient des photographies. Il y a aussi d’autres personnes qui ont déjà eu une collection de briques et qui me les ont données. J’ai plus de 3 000 briques écossaises et environ 450 briques anglaises, galloises et étrangères. L’Écosse était un énorme producteur et c’était énorme pour le Royaume-Uni« .

M. Cranston a accumulé environ 75% de sa collection lors de ses propres excursions et 25% grâce à des dons en nature. Et collectionner est une affaire de famille, car l’épouse de M. Cranston, Karen, 47 ans, son fils Jonathon, 28 ans, et sa fille Hannah, 30 ans, se sont aussi lancés dans la chasse aux briques. « Mon fils et ma fille sont allés chercher une brique ici ou là et ma femme le tolère. Elle a également déjà ‘chassé’ la brique avec moi. Je ne suis jamais parti en voyage sans en ramener. Cela prend beaucoup de temps mais c’est une passion.« 

Source : News-24.fr

inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net

4 réflexions au sujet de « Les insolites de la collection #85 : les … briques ! »

  1. Je connais quelqu’un qui collectionne le sable des plages et des déserts du monde, ça prend moins de place !
    Surtout si tu gardes 1grain à chaque fois 😅

    • Je connais quelqu’un aussi, mon ami timbré Daniel et accessoirement le commentateur le plus prolifique de ce site internet. Un article « multicollection » lui sera bientôt dédié. En attendant, si vous souhaitez enrichir sa collection au fil de vos voyages en France ou ailleurs, à votre bon coeur ! (un tube de pastilles ou une boite de pellicule photo suffit en quantité)

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.