Le vieux piano et les cartes de collection

Dans un vieux piano, elle trouve des cartes de collection qui valent une fortune

Ellen Kelly, une Américaine de 65 ans, s’est assuré une belle retraite grâce à un lot de cartes de collection trouvées dans un vieux piano. L’une d’elles, à l’effigie du célèbre joueur de baseball Babe Ruth, a été vendue plus de 115 000 € aux enchères !

C’est un vieux piano, lourd et encombrant. Mais cet instrument de musique, qui est dans la famille d’Ellen Kelly depuis plusieurs décennies, abritait un véritable trésor.

Dans les années 1990, cette Américaine de 65 ans y a trouvé d’anciennes cartes de collection à l’effigie de joueurs de baseball. L’une d’elle vient d’être vendue 130 000 dollars (plus de 115 000 €) par Goodwin & Co, maison de vente aux enchères spécialisée dans les cartes à collectionner.

Piano_BaseBall1

22 € dépensés, 115 000 € gagnés

Lorsqu’Ellen Kelly était enfant, cet antique piano trônait dans la maison de sa tante Nora, à Westernport, dans le Maryland. La petite fille rêvait d’en jouer, mais sa parente lui interdisait systématiquement de s’en approcher.

« Elle était plutôt grincheuse », raconte l’Américaine à Sports Collectors Daily, un site spécialisé dans les cartes et autres objets de collection en lien avec le sport. « Je n’ai jamais vu personne en jouer »ajoute-t-elle.

Nora Kelly décède en 1969. Lorsque sa propriété est mise en vente en 1992, sa nièce Ellen débourse 25 dollars (22 €) pour récupérer l’instrument de musique.« Ces 25dollars, c’est la meilleure dépense que j’aie jamais faite », dit-elle aujourd’hui.

« Eh, mais c’est Babe Ruth ! »

Ellen Kelly installe le piano chez elle, à Westernport. Elle remarque qu’il est désaccordé et que la pédale coince. Elle demande à un ami de venir le réparer. C’est lui qui va découvrir un tas de vieilles cartes, dissimulées derrière la pédale du piano.

La sexagénaire pense que c’est son père Charles ou son oncle Robert qui ont caché ces cartes dans l’instrument. Ils craignaient probablement que la tante Nora ne s’en débarrasse, car elle avait tendance à tout jeter, spécule Ellen Kelly.

Au total, il y a 112 cartes. L’ami venu réparer le piano en sort une du lot. « Eh, mais c’est Babe Ruth ! », s’exclame-t-il.

Piano_BaseBall2

La carte à l’effigie de Babe Ruth a été vendue aux enchères plus de 115.000€

Le sultan de la frappe

« Babe » Ruth, George Herman Ruth de son vrai nom, est un joueur de baseball américain originaire de Baltimore (Maryland). Il est considéré comme l’un des meilleurs joueurs de l’histoire de ce sport. Il était notamment surnommé « The Sultan of Swat », le « sultan de la frappe ».

Le sportif a évolué dans les plus grandes ligues de la discipline entre 1914 et 1935. Il a joué successivement pour les Red Sox de Boston, les Yankees de New York et les Braves de Boston. La photo qui figure sur la carte de collection a été prise au début de sa carrière, lorsqu’il faisait partie des Red Sox.

Piano_BaseBall3

Babe Ruth, un des plus grands joueurs de l’histoire du Baseball

Un trésor précieusement gardé

Assez rapidement, Ellen Kelly prend conscience que cette carte vaut de l’or. « Des gens m’ont proposé 40 000 dollars (plus de 35 000 €) pour la carte de Babe Ruth. Je me suis dit : c’est Babe Ruth, il vaut plus que ça », raconte la fan de baseball.

Les cartes ont longtemps reposé dans un coffre. Récemment, l’Américaine qui a travaillé pendant 39 ans en tant que secrétaire dans un hôpital a décidé de faire estimer leur valeur et de les vendre aux enchères.

Comme les cartes sont restées cachées pendant des décennies, elles sont plutôt en bon état. Elles sont juste légèrement courbées, probablement à cause de la pression que la pédale exerçait dessus. Le reste du lot a été adjugé à 4 400 dollars (plus de 3 900 €).

Piano_BaseBall4

La vente de ces cartes – et surtout celle de Babe Ruth – va permettre à Ellen Kelly d’avoir une retraite plus confortable et d’aider son frère qui est malade. Peut-être profitera-t-elle de son temps libre pour se mettre au piano ? Car pour l’instant, le vieil instrument de musique n’a jamais resservi…

Source : Ouest France


inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net

Publicités

Une réflexion au sujet de « Le vieux piano et les cartes de collection »

Répondre à KAISER Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.