Les insolites de la collection #79 : Harry Potter

HarryPotter0Victoria Maclean a découvert Harry Potter en 2001. Depuis, cette Britannique de 39 ans collectionne les objets qui évoquent l’univers de J.K. Rowling. Selon le Livre Guinness des records, elle détient la plus grande collection inspirée des aventures du petit sorcier et de son extension, Les Animaux fantastiques.

Si l’admiration pouvait se mesurer, alors Victoria Maclean serait sans aucun doute la plus grande fan au monde de Harry Potter. Cette Britannique de 39 ans, qui vit à Tonna au Pays de Galles, vient d’entrer dans le célèbre Livre Guinness des records. Elle détient la plus grande collection d’objets évoquant l’univers imaginé par l’autrice britannique J.K. Rowling.

HarryPotter1

3 686 objets et bibelots

Victoria Maclean possède 3 686 bibelots qui s’inspirent de la saga Harry Potter et de son extension, Les Animaux fantastiques, un bestiaire également adapté au cinéma. Cette précision est importante. Victoria Maclean n’a pas détrôné le Mexicain Menahem Asher Silva Vargas qui possède la plus grande collection d’objets tirés uniquement de Harry Potter.

La Britannique n’en est pas moins fière. « Quand j’ai appris la nouvelle, j’ai crié et sauté dans toute la maison », raconte-t-elle au téléphone. La semaine dernière, une représentante du Livre Guinness des records est venue chez elle pour lui remettre en main propre son certificat.

HarryPotter2

Une représentante du Livre Guinness des records est venue chez elle pour lui remettre en main propre son certificat. (Photo : Victoria Maclean)

Ce précieux bout de papier est l’aboutissement de sept mois de paperasse, d’inventaire, de vérifications… Victoria Maclean a tout de même dû photographier chaque objet individuellement, les exposer dans un gymnase et les présenter un à un.

18 années de passion

Cette mère de famille découvre Harry Potter en 2001, alors qu’elle est enceinte de son deuxième enfant. « J’en ai entendu parler dans une émission de télévision consacrée à la littérature jeunesse. Je suis dyslexique, et comme le livre était très fin, je me suis dit que je pourrais essayer », se souvient-elle.

Elle dévore Harry Potter à l’école des sorciers, le premier volume de la saga sorti en 1997, et tombe immédiatement sous le charme de cet univers. Depuis, elle a lu tous les livres et vu tous les films. Elle est aussi allée voir la pièce de théâtre Harry Potter et l’Enfant maudit, présentée pour la première fois en juillet 2016 à Londres. L’histoire de cette pièce se passe 19 ans après celle du dernier livre, Harry Potter et les reliques de la Mort.

HarryPotter3

Victoria Maclean est dyslexique, mais elle a dévoré les livres de la saga Harry Potter. (Photo : Victoria Maclean)

Aux yeux de Victoria Maclean, les aventures de Harry Potter s’adressent à tout le monde, pas seulement aux enfants et aux adolescents. « Comme beaucoup de films Disney, il y a des messages cachés, plus profonds. De plus, les livres ont évolué, ils sont devenus plus sombres, ils ont grandi avec les lecteurs. C’est sans doute une des raisons qui expliquent son succès », analyse-t-elle.

Quand collection rime avec addiction

Victoria Maclean commence à collectionner les objets dès 2001. « C’est devenu une obsession quand ma mère est décédée, il y a quatre ans, car c’était une grande fan de Harry Potter », confie-t-elle.

Dans sa maison, chaque pièce jusqu’au grenier est remplie d’objets : des répliques de livres, de baguettes magiques, de vêtements, de bijoux, mais aussi des figurines, des Lego, des draps, une cuvette de toilettes… La plupart du temps, elle trouve ces bibelots sur internet et les achète neufs, « car ils prennent de la valeur avec le temps ». Sa collection à elle vaudrait 100 000 livres, soit environ 117 000 €.

Depuis qu’elle a lancé une chaîne YouTube consacrée à sa collection, des marques lui envoient également des produits pour qu’elle en fasse la promotion. D’ailleurs, elle vient de reprendre des études pour améliorer ses vidéos.

HarryPotter4

La valeur de la collection de Victoria Maclean est estimée à 117 000 €. (Photo : Victoria Maclean)

La Britannique le reconnaît : « C’est une sorte d’addiction. Je ne bois pas, je ne fume pas, je ne sors pas beaucoup. Mon truc à moi, c’est de faire la collection des objets Harry Potter », explique-t-elle.

Une affaire de famille

Son objet préféré n’est pas officiel. C’est une réplique d’un cabinet qui se trouve dans le bureau du professeur Albus Dumbledore, le directeur de l’école de sorcellerie Poudlard. Cet objet fait main a nécessité 11 mois de travail et vaut 4 000 livres (4 685 €). Victoria Maclean y conserve les cendres de sa mère.

Chez les Maclean, Harry Potter est devenu une affaire de famille. La fille aînée, Monica, est elle aussi une grande fan. Les deux garçons, Harry et Daniel, portent le prénom du héros des livres de J.K. Rowling et de l’acteur qui l’incarne dans les films, Daniel Radcliffe. Dommage que Harry préfère la saga Star Wars.

Source : OuestFrance

inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.