La ruée vers l’or

California_gold_rush_1948Pendant la ruée vers l’or en Californie, la ville de San Francisco a été inondée avec 10 millions d’onces de la substance jaune brillante. Le problème était qu’il était difficile d’encaisser tout cet or pour un cours légal – en Californie, il n’y avait pas assez de pièces d’or en circulation.

PepiteLes résidents ont été forcés d’utiliser des pépites brutes comme monnaie et plus tard des pièces de monnaie frappées par des sociétés privées.

Mais quelque six ans après que James W. Marshall ait trouvé le premier «l’or dans les collines» à Sutter’s Mill en 1848, et provoqué la ruée vers l’or, la Monnaie des États-Unis avait une succursale en activité à San Francisco, qui transformait cet or en argent.

Aujourd’hui, l’une des pièces d’or les plus rares de cette première année a été authentifiée, rendant son propriétaire, qui croyait que c’était un faux, des millions de dollars plus riches.

Sutters_Mill

James W. Marshall le , venant de découvrir de l’or à Sutter’s Mill.

Selon un communiqué de presse de la Numismatic Guaranty Corporation, l’entreprise qui a authentifié la pièce, la monnaie de San Francisco a produit seulement 268 pièces d’or de 5 $, ou demi-aigles, en 1854 et très peu des pièces (qui sont un peu plus petites que les 1/4 de dollar actuels) existent toujours.

Le propriétaire anonyme du Half Eagle nouvellement identifié est un collectionneur de pièces de monnaie de la Nouvelle Angleterre (région de Boston au Nord Est des Etats Unis) qui a cru que sa pièce de monnaie de 1854 était un faux, étant donné qu’il y a beaucoup de « copies d’hommage » de la pièce rare en circulation.

USA_gold_coin

Le Half Eagle de 1854

« Il a été stupéfait quand nous l’avons informé qu’il s’agissait d’une véritable pièce de monnaie rare de plusieurs millions de dollars« , a déclaré le président du MBAC, Mark Salzberg, dans son communiqué. « Il l’avait montré à quelques collectionneurs et marchands lors d’un récent salon numismatique, mais tous pensaient que c’était un faux parce que jusqu’à présent il n’y avait que trois pièces d’or 1854 connues. C’est la découverte d’une vie. « 

L’authentification de la pièce a pris un peu de temps. Le Smithsonian détient l’un des Half Eagles de 1854, tout comme le légendaire collectionneur de pièces David Pogue. Le MBAC a reçu des images à haute résolution de ces deux pièces, qu’ils ont utilisées pour vérifier certains éléments spécifiques comme des idiosyncrasies (comportements face au temps et autres éléments extérieurs) dans les chiffres de la date et d’autres marques.

Source : Smithsonian


inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.