Diplomatie philatélique (suite)

Suite à notre dernier article sur le même titre, certains m’ont signalé ne pas connaître l’anecdote de Yalta, alors voici quelques explications :

yaltaEn ces temps de commémoration de la Seconde Guerre mondiale, voici une histoire qui s’est déroulée durant la conférence de Yalta, en 1945, organisée en Crimée par les Alliés pour en finir avec la seconde guerre mondiale.

Staline reçoit dans cette station balnéaire de Crimée Churchill et Roosevelt, et déploie des trésors d’imagination pour espionner les conversations de ses hôtes mais également pour séduire Roosevelt.

Il joue sur la corde sensible, celle de la philatélie. Roosevelt est collectionneur depuis l’âge de neuf ans et n’a jamais caché sa passion, bien au contraire. Le petit père des peuples le sait parfaitement et n’ignore pas que ce dernier possède une belle collection. Il est inconcevable de lui refourguer quelques timbres sans intérêt, et Staline bien renseigné sait également qu’en 1933 le commissaire soviétique aux Affaires étrangères, Maxime Litvinov, s’est rendu à Washington pour négocier le rétablissement des relations diplomatiques, et a offert à Roosevelt à l’issue du repas des albums de timbres soviétiques dont certains sont encore inconnus aux Etats-Unis.

Levanevskij-big-FAvant la conférence de Yalta, se pose donc à nouveau le problème du cadeau à offrir à Roosevelt, sa collection dépassant déjà le millier de vignettes. La décision est prise de lui remettre une rareté, un timbre à l’effigie de Sigizmund Levanevsky. Nul doute que cette figure de l’Union soviétique morte en 1937 n’aurait jamais pu imaginer jouer un quelconque rôle à l’occasion de cette conférence.

Levanevsky- d’origine polonaise – participe à la Révolution d’octobre avant de servir dans l’Armée rouge. Excellent pilote, spécialiste du pôle Nord, l’un de ses faits de gloire qui lui vaut un timbre – n’est un autre que le sauvetage en 1934 de l’équipage du Tcheliouskine, un bateau à vapeur adapté aux régions polaires. Les pilotes ayant participé a cette opération reçoivent le titre de héros de l’Union soviétique et des timbres à leur effigie sont émis en 1935. La même année, Levanevsky effectue le vol Moscou – San Francisco par le pôle Nord.

Pour commémorer ce nouvel exploit, la poste russe surcharge en rouge 40 000 exemplaires du timbre précédemment imprimé à 10 K. Au total, 1600 feuilles de 25 timbres sont surchargées avec l’inscription: . » Vol / Moscou / San Francisco / par dessus le Pôle / 1935 -1 R » en caractères cyrilliques. Comme on s’en doute, ce n’est pas le timbre de la première émission que Staline offre à Roosevelt (coté aujourd’hui 15 £ chez Yvert) mais bel et bien un exemplaire surchargé … mais attention, pas n’importe lequel ! 

Small-F-Moscow-San-Francisco-Stamp-410Les surchargés comportent en effet des variétés. Ainsi les cinq vignettes de la quatrième rangée de chaque feuille font apparaître un petit « phi » (F de San Francisco) au lieu d’un grand.

La seconde variété, bien plus spectaculaire – se trouve sur une des feuilles où les timbres ont été surchargés dans le mauvais sens. Et c’est ainsi que 25 vignettes seulement comportent une surcharge renversée dont cinq avec le petit « phi ».

levanevsky_bloc4

Bloc de 4, surcharge inversée, petit « phi »

Publicités

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s