Les insolites de la collection #63: N.D. des cyclistes

Le Tour de France a fait hier un crochet par La Bastide-d’Armagnac, dans les Landes,  lors de la 11e étape. Pourquoi ? Pour rendre hommage à une très belle collection !

La première chose que l’on remarque quand on pénètre dans le sanctuaire Notre-Dame des cyclistes, petite chapelle perdue au milieu des vignes et des champs de maïs, à une quinzaine de kilomètres de Mont-de-Marsan, c’est l’incroyable collection de maillots accrochés aux murs.

Cyclistes0

Ceux de cyclistes amateurs de France mais aussi du monde entier, déposés ici en offrande, avec parfois une intention de prière écrite dessus. Et bien entendu ceux des champions, bien placés dans l’entrée : Lapébie, Robic, Bobet, ou Bartali pour les plus anciens, mais aussi Merckx, Thévenet, Hinault ou Van Impe, ou encore Virenque, Jalabert, Boonen et Contador pour les plus récents. « Le dernier a en être venu déposer un, c’est Arnaud Démare, l’an dernier. Il nous a fait don de son maillot de champion de France », explique Claude Nadeau, le président de l’association des Amis de Notre-Dame des cyclistes.

 

Cyclistes1

Les maillots d’André Darrigade et ceux de Louison Bobet. (Photo : Gautier Demouveaux)

 

Avec la quinzaine de bénévoles, tous retraités, les membres assurent l’accueil des visiteurs, tous les jours pendant six mois de l’année, entre le 1er mai et le 15 octobre. « Nous accueillons plus de 15 000 visiteurs par an, raconte Marie-Joëlle Fitte. Des cyclistes, mais aussi des curistes. Nous avons la chance d’être à une dizaine de kilomètres de la station thermale de Barbotan, et ceux qui sont en cure viennent visiter la chapelle l’après-midi. » C’est le cas par exemple de Mireille, 92 ans, qui a fait le déplacement pour découvrir ce lieu dédié à la petite reine, elle qui a parcouru la France de long en large avec son mari pendant des années, l’équivalent de six fois le tour de la Terre ! La chapelle reçoit aussi quelques pèlerins à vélo, qui se rendent à Lourdes ou à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Un lieu chargé d’histoire

Car la chapelle de Géou, de son vrai nom, a toujours été un lieu de passage, en témoignent les deux coquilles Saint-Jacques situées à l’entrée de l’édifice. C’est aussi un lieu chargé d’histoire. D’abord villa gallo-romaine au IVe siècle, l’endroit abrite ensuite une bâtisse templière, qui fut en partie détruite par le Prince Noir, le fils d’Édouard III, roi d’Angleterre, en 1355. Deux siècles plus tard, ce sont les Huguenots qui pillent l’église, et les ruines de l’édifice – dont fait partie la chapelle – tombent peu à peu dans l’oubli.

 

Cyclistes2

Certains maillots portent les prières des cyclistes de passage. (Photo : Gautier Demouveaux)

En 1958, l’abbé Massie, curé de La Bastide-d’Armagnac et fervent cycliste, tombe par hasard sur l’ancienne église, et décide d’en faire un sanctuaire national dédié au vélo. « Depuis ses cinq ans, il ne se déplaçait qu’à bicyclette, raconte Claude Nadeau, qui l’a bien connu. Il allait régulièrement monter des cols des Pyrénées, et il a effectué plusieurs fois les pèlerinages de Lourdes, Fatima et Saint-Jacques-de-Compostelle ! Il partait aussi en vacances à vélo, et c’est en Italie qu’il a eu l’idée de Notre-Dame des cyclistes. »

Sur les hauteurs du lac de Côme en Italie, il découvre en effet la chapelle Madonna des Ghisallo, dédiée aux coureurs cyclistes italiens. Et il souhaite lui aussi créer un sanctuaire national dédié à la petite reine. Pour cela, il va jusqu’à Rome, toujours à vélo, pour demander l’autorisation au Pape Jean XXIII de réhabiliter l’ancienne chapelle. Notre-Dame des cyclistes était née.

Rendez-vous annuel à la Pentecôte

Après dix mois de travaux, le nouveau lieu de culte peut officiellement être inauguré, le 18 mai 1959, en présence de quelques grands noms de coureurs de l’époque, au premier rang desquels André Darrigade. Le multiple vainqueur d’étapes sur le Tour est resté un habitué de Notre-Dame des cyclistes. Tous les ans, il est au rendez-vous pour la messe annuelle, qui se tient tous les lundis de Pentecôte. « La dernière fois qu’il est venu, il avait l’air préoccupé, raconte Claude Nadeau. Je lui ai demandé pourquoi, et il m’a dit qu’il était peiné de voir comment son maillot vert de meilleur sprinteur, glané sur le Tour 1959, avait souffert avec le temps, contrairement à son maillot de champion du monde, gagné la même année, qui, lui, n’a pas bougé ! »

Cyclistes3

Autre habitué de ces rencontres annuelles : Henri Anglade. L’ancien champion de France, artiste à ses heures, a dessiné et offert les vitraux de la chapelle, qui représentent des scènes de l’histoire de la Grande Boucle. On reconnaît notamment les figures de Coppi, Anquetil ou Poulidor. Lieu dédié à la mémoire de tous les cyclistes, on peut voir également les photos de coureurs décédés en course, comme le jeune Fabio Casartelli, dont le maillot de champion olympique est exposé dans la chapelle.

Pas de maillots de Fignon ni d’Armstrong

Il y a par contre des maillots qu’on ne verra pas à Notre-Dame des cyclistes. Celui de Laurent Fignon par exemple, qui a toujours refusé de céder l’une de ses tuniques à l’association. « Pourtant, l’abbé Massie le lui avait demandé, poursuit le président de l’association. Mais il se trouve que lors du passage du Tour en 1989, au départ de l’étape qui s’élançait de Notre-Dame des cyclistes, Greg LeMond, alors en tête du classement général, avait donné son maillot jaune. Et c’est finalement lui qui a gagné le Tour cette année-là, pour seulement huit petites secondes ! »

Cyclistes4

Laurent Fignon n’a jamais voulu donner un de ses maillots, reprochant aux cieux de lui avoir fait perdre le Tour 1989. Suite aux demandes répétées de l’abbé Massie, il a finalement envoyé cette photo. (Photo : Gautier Demouveaux)

Vexé par la providence divine, le champion français ne donnera jamais un de ses maillots, mais enverra tout de même une photo. Quant à celui de Lance Armstrong, il a été exposé au milieu des autres maillots de champions pendant des années, avant d’être décroché fin 2012. « Suite à sa radiation du palmarès du Tour, nous avons décidé de l’enlever, parce que cela faisait trop d’histoires, je n’arrêtais pas de me faire engueuler par les visiteurs. Cela a été un crève-cœur, moi je voulais le laisser ! Peut-être qu’on le raccrochera un jour, qui sait ! », poursuit le président de l’association des Amis de Notre-Dame des cyclistes.

S’il fallait voir le bon côté des choses, c’est que cela a libéré un peu de place dans la chapelle, qui ne sait plus où mettre les maillots qu’elle continue de recevoir. « J’ai deux cartons de maillots envoyés par des coureurs amateurs. Je les place petit à petit, en remplaçant les plus anciens, en laine, qui souffrent de l’humidité ambiante en hiver », avoue Claude Nadeau.

Cyclistes5

Les vitraux réalisés par l’ancien coureur Henri Anglade, reprennent des scènes mythiques du Tour de France. (Photo : Gautier Demouveaux)

La chapelle aurait en effet bien besoin d’une petite cure de jouvence. « Nous avons aussi pour projet de construire une annexe, afin de mettre en valeur notre collection, explique Giorgio Bonacci, administrateur de l’association. D’autant plus que le vélo a le vent en poupe dans la région, avec le développement de la cyclo-route européenne, qui doit passer sur la voie verte à côté. Notre-Dame des cyclistes devient une ressource importante au niveau touristique ! »

Et le passage du Tour devrait accélérer le phénomène. S’il n’y avait pas eu d’échappée, une bénédiction du peloton était même prévue lors de son passage devant la chapelle, le tout devant les télévisions du monde entier, et des millions de téléspectateurs ! Malheureusement, trois coureurs ayant pris les devants ont ainsi privé le peloton de prière …

Source : Ouest France

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les insolites de la collection #63: N.D. des cyclistes »

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s