Le type « Machin »

Machin1Connaissez-vous les timbres au type « Machin » ? Assurément oui, mais peut-être ne connaissez-vous pas leur histoire ?

Les timbres au type Machin sont des timbres-poste d’usage courant britannique à l’effigie de la reine Élisabeth II.

Machin3Dessinés par Arnold Machin, les premiers timbres sont émis en 1967 et le type est toujours utilisé par la Royal Mail. L’entreprise postale britannique les nomme « Machin definitive stamps ».

Une effigie de la reine créée par Arnold Machin en 1964 a servi sur les pièces de monnaie britanniques de 1969 à 1984, avant d’être remplacée par une effigie de Raphael Maklouf montrant le vieillissement de la reine. L’effigie du timbre n’a, elle, jamais été mise à jour.

Machin2Le 5 juin 1967, soit il y a tout juste 50 ans, sont émises les trois premières valeurs : 4 pence brun-noir (4d), 1 shilling lilas (1/-) et 1 shilling 9 pence (1/9) à effigie orange sur fond noir. Onze autres valeurs du demi-penny au 1 shilling 6 pence sont émises jusqu’en 1970.

Le 15 février 1971, a lieu le passage du système penny/shilling/livre au système décimal de 100 pence pour une livre sterling. Les timbres d’usage courant doivent être réémis avec de nouvelles valeurs, même si pour les plus petites valeurs, la conversion assez simple permettait de temporiser le changement : 2 shillings devenant 10 nouveau pence.

Machin5Pour permettre à chacun des royaumes (Angleterre, Écosse, Irlande du Nord et Pays de Galles) de bénéficier de timbres propres, la série d’usage courant est émise avec un des symboles nationaux en illustration sous les noms commerciaux de Regionals, puis Countries. Ces timbres sont vendus dans le royaume concerné, mais sont valables dans tout le pays.

Pour la série Machin, les symboles nationaux sont dessinés, puis Machin4repris et modifiés, par Jeffery Matthews. En 1971, sont émis les premiers Machin régionaux : le symbole national est imprimé en haut à gauche du timbre. Il s’agit du lion d’Écosse, de la main rouge d’Ulster dans une étoile blanche couronnée, du triskell de Man et du dragon de Galles.

En 1987, le service marketing de Royal Mail crée des carnets de quatre à six timbres, vendus dans les commerces de détail (épicerie, marchands de journaux, etc). En octobre 1993, sont produits les premiers timbres auto-adhésifs britanniques sous forme de carnets au tarif prioritaire « 1ST ».

Machin_elipticLa sécurité contre la contrefaçon et la réutilisation a été une préoccupation de la British Post Office depuis que les premiers timbres-poste ont été émis en 1840. Plusieurs caractéristiques ont été introduites chez les Machins pour accroître la sécurité.
Deux grandes perforations elliptiques ont été ajoutées à partir de 1993, dans le but de rendre les timbres plus difficiles à fausser. Le catalogue Scott Standard Postage Stamp appelle ces perforations syncopées.

Machin6
En 1995, un timbre Machin violet de 1 £ a été émis dans la taille standard (Scott MH237). Il a été revêtu d’une encre irisée brillante, transparente, appelée iriodin pour rendre le timbre difficile à fausser. Le revêtement a été arrêté en 2007, lorsque un nouveau  Machin d’1£ cerise (MH373) a remplacé le violet.
Des surimpressions phosphorescentes ont été introduites sur tous les Machins autocollants en 2009 et les gommés en 2013. Celles-ci consistent en des lignes ondulées du texte « ROYAL MAIL ». Les lignes sur le portrait de la reine ont un motif différent de ceux sur le fond.

À partir de 2010, un code d’année à deux chiffres représentant l’année où le tampon a été imprimé remplace deux lettres de la surimpression. L’emplacement de ces codes est modifié périodiquement.

Enfin, deux fentes ovales étendues ont été ajoutées aux timbres autocollants à partir de 2009. Ceux-ci étaient destinés à rendre plus difficile l’enlèvement d’un timbre non oblitéré d’une enveloppe. Le catalogue Scott les décrit comme des fentes ovales.
Malgré les efforts de Royal Mail, les Machins contrefaits sont très fréquents aujourd’hui et ressemblent souvent aux timbres authentiques. Les collectionneurs devraient se méfier de l’achat de Machins neufs à des prix exceptionnellement bas, en particulier en grandes quantités.

Voilà : vous savez tout désormais sur les Machins. Bonne collection !

Publicités

4 réflexions au sujet de « Le type « Machin » »

  1. Ce thème est très populaire parmi les philatélistes et je suis parmi eux. Les 50 ans de ces collections de timbres apportent ainsi une valeur ajoutée. Merci pour les informations utiles! Cătălin

  2. Merci Sylvain, article parfait où tu m’apprends beaucoup de choses. Je ne savais que ce brave homme avait son timbre, j’ignorais aussi les effigies sur les pièces de monnaie….je vais mettre à jour ma collection….Very good information my sir

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s