Les billets en francs français #9

Suite de la nouvelle saga exclusive de PHILAPOSTEL Bretagne sur les billets français libellés en francs. Merci à l’avance de vos commentaires, compléments d’information etc …

Les billets « bleu » (suite)

1874 : le 20 francs bleu-bistre

Le 20 francs bleu-bistre est un billet de banque français créé le 1er juillet 1874, modifié en 1905, et seulement mis en circulation à partir du 30 juillet 1914.

Histoire

Ce billet appartient à la « série bleu céleste » inaugurée par la Banque de France en 1862 afin de lutter contre la contrefaçon, notamment du fait que l’évolution des procédés de photogravure rendait facilement imitables les billets imprimés en noir et conduit à l’impression de billets en deux couleurs. La Banque recourt aux conseils du célèbre chimiste Marcelin Berthelot qui aide à mettre au point l’emploi simultané de deux couleurs. Après maintes hésitations, c’est la couleur bistre qui est retenue. Le graphisme du billet s’inspire du monnayage grec. Autre innovation, très moderne pour l’époque : une gravure a été imprimée à l’encre incolore, composée de motifs ornementaux et comportant la légende « La Loi punit le contrefacteur », invisible à l’état normal, mais susceptible de se révéler sous l’action d’une forte chaleur.

Ce billet, imprimé seulement en sept millésimes, ne circule pas avant juillet 1914, d’une part à cause de problèmes techniques (vers 1880 le bleu céleste est imitable par les faussaires) et d’autre part, il entrait en concurrence avec la pièce de 20 francs en or : il est à noter que le 5 août, après l’entrée en guerre, le Gouvernement suspend la convertibilité en or des billets. Ce modèle de coupure, en termes de numismatique, est considéré comme rare.

Il commence à être retiré de la circulation le 1er octobre 1917 avant d’être définitivement privé de son cours légal le 31 décembre 1933 après un tirage de 29.050.000 exemplaires.

Description

Il s’agit d’un billet imprimé en monotype bleu foncé dont le recto présente un fond tramé bistre, une numérotation et la somme en noir. Il existe une autre variante aux motifs identiques, mais plus foncée, avec la somme en bleu, créée le 2 janvier 1906 et appelée le « 20 francs type 1905 ».

Le dessin a été réalisé par le peintre français Camille Chazal, déjà auteur du 5 francs Zodiaque, gravé par Charles Maurand (1874) puis par Dujardin.

Au recto sont représentés Mercure et Cérès assis sur fond bistre de médailles et au verso, l’on retrouve en médaillon les têtes des mêmes divinités. Le filigrane blanc représente une tête de femme de profil avec les mots « Banque de France » écrits en dessous.

1882 : le 100 francs bleu

Le 100 francs bleu de 1882 appartient à la série des « billets bleus » fabriqués depuis 1862. Le 12 octobre 1876, le gouvernement de la Banque, inquiété par l’apparition de nouvelles contrefaçons de billets de 100 francs, émet l’idée d’étudier une nouvelle vignette. Afin de décourager les faussaires, il est décidé de placer deux filigranes à tête humaines au lieu d’un dans la trame du papier. En 1887, l’Institut commande une nouvelle trame dite de sécurité pour le type 1888. Il fut définitivement privé de son cours légal le 2 janvier 1923.

Le billet a été dessiné par le peintre Paul Baudry (son nom apparaît au recto en bas à gauche et au verso en haut sous les branches de l’arbre) et gravé par Jules Robert.

Le recto représente deux femmes assises figurant l’Industrie et le Commerce encadrées par deux vasques respectivement intitulées Navigation et Agriculture, lesquelles sont surmontées des espaces filigranés.

Le verso montre au centre un couple de femmes figurant comme l’indique la légende « la Sagesse [qui] fixe la Fortune », encadrés par deux colonnes puis deux angelots arborant des ancres marines.

Les filigranes, dessinés par Jules-Clément Chaplain, situés dans la partie supérieure, représentent chacun une tête mythologique (Mercure et Cérès), l’une en filigrane clair, l’autre en filigrane ombré. Son format est de 180 mm x 112 mm.

1884 : le 50 francs bleu

Le 50 francs bleu 1884 est un billet de banque français créé le 1er août 1884, mis en circulation à partir du 10 novembre 1884. Imprimé de 1884 à 1889, ce billet fut retiré de la circulation à compter du 24 octobre 1891 et privé définitivement de son cours légal le 2 janvier 1923.

Il est dessiné par le peintre Daniel-Dupuis et Georges Duval ; la gravure est de Jules Robert. Les vignettes sont ovales et portent au recto deux têtes de femmes surmontées d’angelots et au verso deux femmes assises se tenant la main symbolisant l’Agriculture et l’Industrie.


Imprimé à l’encre bleue sur un papier légèrement teinté en chamois, il possède une tête de femme de profil comme filigrane. Ses dimensions sont de 178 × 123 mm.

En novembre 1884, de faux billets du type 50 francs bleu (de 1864) sont signalés dans le sud de la France, du côté de Toulouse. Cette découverte accéléra le processus de lancement de la nouvelle vignette.

A suivre …
Publicités

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s