Il écrit à tout le Monde !

Toby Little, l’écolier anglais qui a écrit 193 lettres au monde entier

Toby Little, un écolier anglais, écrit des lettres à la planète entière depuis qu’il a 5 ans. Un livre tiré de sa correspondance sort ce mercredi.

Toby1«Maman, est-ce que je pourrais écrire à tous les pays du monde ?» Toby Little avait 5 ans quand l’idée lui est venue, alors qu’il rentrait de l’école dans son village bucolique, cerné de jonquilles et de prés verdis par la pluie, dans le district de Sheffield, en Angleterre. C’était en 2013. Sabine, la maman, prof de pédagogie de son métier, a alors imprimé pour son fils la liste des 193 nations répertoriées par l’ONU. «Vas-y, Toby !» 

En moins de six mois, de son écriture balbutiante, l’enfant accomplissait sa mission : le tour du monde en 193 lettres. La compilation de sa correspondance, d’abord mise en ligne sur un site au succès viral, a été publiée l’an dernier en Grande-Bretagne et s’est vendue à 15 000 exemplaires. Le livre sort aujourd’hui dans sa version française.

«Chaque courrier lui prend une demi-heure» 

Toby, 9 ans depuis novembre, écrit toujours, au rythme de 3 ou 4 pages par semaine. «J’aime toujours autant recevoir des réponses», explique-t-il, en replaçant sa mèche. Et de poursuivre : «J’arrêterai d’écrire quand j’en aurai assez. Dans vingt ans, probablement. Je suis content d’aider à ce que les gens se connaissent mieux.» «Chaque courrier lui prend une demi-heure, mais quand il a démarré il lui fallait une heure pour finir une phrase ou deux», se souvient Sabine.

Toby2

Chère Kareh, comment vas-tu ? Comment écris-tu Toby en persan ? Est-ce que vos contrôles d’orthographes à l’école sont difficiles ? As-tu déjà été sur la tour de Téhéran ? Quelle est ta créature mythologique favorite ? Moi, c’est l’oiseau-tonnerre, ou peut-être Pégase, mais je ne connais pas toutes les créatures mythologiques non plus. Comment est ton école ? Est-ce que tu apprends l’anglais ? A plus, Toby. PS : Je t’ai dessiné un yéti.

Jusqu’à présent, il a expédié 1 101 lettres, et reçu 484 réponses, stockées dans de grandes boîtes en plastique posées dans le living-room. «Pourquoi le Pont-Neuf s’appelle-t-il ainsi alors qu’il a 500 ans ?» a-t-il demandé à son premier contact en France.

Pas de réponse du pape François

«Comment savez-vous que Dieu existe ?» s’est-il enquis auprès du pape François (qui n’a pas répondu). Le garçon ne se souvient pas de tous ses échanges, mais son esprit déborde d’anecdotes. «Saviez-vous qu’il y a autour de Singapour cinq statues mi-lions, mi- sirènes ?» interroge-t-il tout à trac, dans sa chambre bourrée de livres, où trône près d’un énorme planisphère une collection de pierres rares. On le quitte des yeux une seconde, il réapparaît en faisant le fou, une marionnette en forme d’écureuil à la main.

Toby3

Dans tous les sens du terme, Toby Little est un enfant unique. Il le sait et s’applique à «ne pas prendre la grosse tête», sans rien concéder à l’énergie bondissante de ses 9 ans. Brillant élève, Toby est «rapide, intelligent et gentil», résume Poppy, sa copine du club d’escalade, qui vénère le foot autant que lui la danse. Il enfile ses chaussons trois fois par semaine, pratique aussi le piano, le violoncelle, la plongée, apprend l’espagnol et le chinois, mais parle allemand avec sa mère, originaire de Hambourg. Cet été, il partira avec elle pour un projet humanitaire en Zambie. Avec Oliver — «Mon deuxième copain depuis que je suis né», dit-il —, il réfléchit à formaliser les règles d’un jeu de magie inventé dans la cour de récré. «Plus tard, on voudrait ouvrir tous les deux une salle de jeux vidéo, ici à Sheffield», explique-t-il.

Toby4«Toby n’est pas exceptionnel, simplement, quand il veut quelque chose, il n’abandonne pas», assure Sabine, en servant le café. Les photos sur les murs racontent une vie de famille ordinaire : un mariage, des vacances au soleil et, en majesté, le portrait en gros plan de Toby nouveau-né, les yeux déjà grand ouverts sur le monde.

Kate et William lui ont répondu. 

A l’école, le livre de Toby a trouvé sa place sur les rayonnages de la bibliothèque. «Je suis fière de lui, même si je ne suis pour rien dans son histoire, dit en riant son institutrice de l’an dernier, Katia Oxford. Toby a toujours été bon en écriture, avec un esprit curieux. Il s’intéresse sincèrement aux autres.» Dans son tour du monde, Toby a écrit à tous les Etats américains, eu des nouvelles du Soudan du Sud et de Libye, et même reçu une carte de vœux d’Antarctique pour ses 6 ans. Mais la lettre qui impressionne dans son village reste celle frappée du sceau royal : la duchesse Kate et le prince William ont écrit personnellement à Toby. Mais leur courrier ne figure pas dans le livre. «Personnel et confidentiel», dit l’entête.

Toby5

Sa mère lui a trouvé les adresses. 

«Je n’aurais jamais pensé, à la naissance de Toby, que je m’inquiéterais un jour de trouver une adresse au Sud-Soudan !» rigole Sabine. Pourtant, elle l’a fait. Pour aider son fils dans son projet d’écrire au monde entier, la maman est devenue chasseuse de contacts. Elle a envoyé des dizaines de mails à des écoles, des musées, des associations humanitaires, des connaissances. « J’ai d’abord cherché parmi mes amis, et leurs amis, des correspondants d’accord pour recevoir une lettre de Toby. Et le bouche-à-oreille a bien fonctionné : c’est la preuve que la gentillesse est une qualité très partagée dans le monde

Magie des réseaux sociaux : la page Facebook sur laquelle Sabine racontait leur aventure épistolaire est devenue, du jour au lendemain, un hit dans le milieu très connecté des voyageurs. «Tout à coup, on s’est mis à recevoir des centaines de messages, raconte Sabine. C’était un peu fou

Morgane, une Lilloise de 28 ans amoureuse des voyages, a ainsi offert son adresse au petit garçon, heureuse de recevoir dans sa boîte autre chose que de tristes factures. «Une lettre manuscrite, c’est très personnel, intime, explique-t-elle. On a vraiment l’impression de parler à quelqu’un

Toby l’a questionnée sur sa vie. Elle lui a répondu par une longue missive, parlant d’elle et de Lille (Nord), avec force détails.

«Cher Monde», de Toby Little, Ed. Pygmalion, 19,90 €.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Il écrit à tout le Monde ! »

  1. Belle histoire de ce petit garçon, dommage qu’il y a si peu de réponse, un peu moins que la moitié des envois.

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s