Multicollection #29 : stylopubligraphilie

29ème numéro de « Multicollection » où je vous invite à découvrir une collection particulière, avec son nom quelquefois bizarre, sa description, ses principes de classement ou de référencement, quelques chiffres et liens utiles, ou un article de presse sur le sujet … Bien entendu, tous vos commentaires sont les bienvenus, que ce soit pour nous dire que vous êtes un fervent adepte de la collection présentée, ou pour nous donner des compléments d’information : à vos plumes !

Stylopubligraphilie

Comme pour le dernier numéro, il est cette fois facile à déchiffrer ce nom de collection, malgré sa longueur ! La Stylopubligraphilie est la manie de collectionner … les stylos publicitaires ! Et pour l’illustrer voici un collectionneur un peu particulier : Gérard Saint-Drenan est toujours à la recherche de nouveaux stylos publicitaires. Chez lui, à Carhaix (Finistère), il en a déjà près de 8 000, soigneusement classés.

Stylo1

Stylopubligraphile. Ce mot-compte-triple au scrabble est aussi celui qui désigne les collectionneurs de stylos publicitaires. Gérard Saint-Drenan est un champion dans ce domaine. Dans la véranda de sa maison à Carhaix (Finistère), des dizaines de boîtes en plastique et de caissons protègent un sacré trésor : pas moins de 7 900 stylos publicitaires en tout genre.

Cette passion de collection, il est tombé dedans il y a dix ans : « Un pari un peu idiot avec ma sœur : celui qui aurait le plus de stylos publicitaires à la fin de l’année gagnait un plateau de fruit de mer offert par l’autre », plaisante le passionné. C’est lui qui l’avait emporté à l’époque. Aujourd’hui, sa « frangine » est décédée, mais Gérard Saint-Drenan poursuit sa fameuse collec’: « Jusqu’à la fin de mes jours, promet-il. Ensuite mes enfants en feront ce qu’ils veulent, pourquoi pas les envoyer dans les pays en développement. »

Stylo2

Dans sa maison carhaisienne, Gérard Saint-Drenan passe du temps à classer et réparer ses stylos publicitaires. (Photo : Ouest-France)

Comptabilité méticuleuse

Les stylos sont classés par couleur. Certains se ressemblent beaucoup. « Mais ils sont tous différents. Parfois c’est seulement la couleur du poussoir ou l’adresse de la société qui change, mais il n’y en a pas deux pareils. » Certains sont rangés dans des présentoirs, d’autres, par paquets de dix, dans des tiroirs. De quoi occuper un certain temps : « Je change régulièrement les élastiques des lots de dix et je tiens la comptabilité à jour », explique le stylopubligraphile. Dans chaque tiroir en effet, un petit carton répertorie le nombre de stylos.

Sur ses étagères de crayons colorés, Gérard Saint-Drenan a également une petite boîte à outils en aluminium. À l’intérieur, différents outils pour réparer les stylos. En cas de doublons, Gérard Saint-Drenan essaye toujours de faire des échanges : « Mais comme il y a peu de collectionneurs, c’est parfois compliqué Je demande aux gens s’ils peuvent m’échanger leurs stylos. Mais désormais on me connaît un peu et on m’en amène souvent ! », sourit-il.

Stylo3

Parmi les stylos les plus originaux, on trouve un crayon qui fait décapsuleur, un autre qui, posés sur son présentoir à la forme d’un levier de vitesse, celui-là en forme de rouge à lèvres, un stylo-bille qui sert de niveau… (Photo : Ouest-France)

Tube de dentifrice et fémur

Parmi les stylos les plus originaux, on trouve un crayon qui fait décapsuleur, un autre qui, posés sur son présentoir à la forme d’un levier de vitesse, celui-là en forme de rouge à lèvres, un stylo-bille qui sert de niveau…

La palme de l’originalité du stylo publicitaire revient sans doute à l’industrie pharmaceutique. Les laboratoires rivalisent d’imagination : un stylo en forme de tube dentifrice, un autre qui ressemble à un fémur, ou celui-ci en forme d’un sachet d’un médicament bien connu pour les nausées, sans compter les nombreux stylo-seringues et un autre qui fait des bulles…

Stylo4

Outre ses stylos, Gérard Saint-Drenan, également grand pêcheur, trouve toujours de quoi s’occuper. Il a notamment à son actif deux belles maquettes de voiliers et la réalisation d’une maison en allumettes – 12 000 au compteur – qui lui aura pris deux hivers.

Source et photos : Ouest-France

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Multicollection #29 : stylopubligraphilie »

  1. Bravo pour cette collection
    Mais une question demeure, Gérard utilise t’il un stylo bille ou ou un stylo à plume pour sa correspondance ?

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s