Le Groënland, vous aimez ?

groenlandEn cette période de grand froid, rien de tel que de parler d’encore plus froid pour se réchauffer, non ? Alors je vous propose un petit regard sur le Groënland, cette deuxième plus grande île du Monde après l’Australie, mais aussi la moins densément peuplée : 0,03 habitant au km2 !

Partie intégrante du Royaume du Danemark, le Groënland dispose néanmoins d’une autonomie et d’une Administration postale. Et demain 23 janvier, Greenland Post  présente son programme philatélique : une trentaine de timbres pour 2017. De nombreux philatélistes collectionnent ce pays (sans doute une part de rêve ?) alors penchons-nous sur quelques-unes de ces émissions.

Le Groënland et la deuxième Guerre Mondiale

Depuis octobre 2016, et jusqu’en 2020, Geenland Post émet chaque année un timbre pour commémorer le 75è anniversaire de la fin de ce conflit. Celui de cette année met l’accent sur la production de cryolite, qui a été un facteur important dans la survie du Groenland pendant la guerre, puisqu’elle était tout simplement la principale source de revenus pendant cette période (la cryolite est un minerai blanc rare, utilisé dans la fabrication de l’aluminium).

groenland1

Le timbre présente en arrière-plan une photographie du navire de fret « Hans Egede » qui a été utilisé pour le transport de la cryolite du Groenland vers l’Amérique du Nord. Au premier plan, c’est l’exploitation de la mine elle-même qui est représentée.

Sport au Groënland

C’est la deuxième partie d’une série montrant divers sports préférés au Groenland. Cette émission se compose de trois timbres, chacun dédié à un sport. Les trois sports représentés sont les courses de chiens de traîneau, la course Kang-Nu, et la course en  relais.

groenland2

Les deux premiers sont des événements uniques, comme la course de Kang-Nu qui se déroule dans le voisinage de Nuuk la capitale. La course est une course de 35 kilomètres, où les concurrents sont transportés en bateau jusqu’au point de départ, à l’intérieur du fjord, et doivent ensuite relier en courant la capitale.
La course de chiens de traîneau est très particulière au grand nord, et est rarement vu en dehors de l’Arctique.

Groënland en musique

La musique tient une place importante dans l’histoire et la culture du Groënland. Quoi de plus logique alors que le choix de Greenland Post de consacrer une série entière de timbres à la musique. Les trois premiers timbres de cette série représentent les musiques de différentes époques.

groenland3Le premier timbre représente le chant du tambour, partie intégrante de la culture Inuit. Ce chant existe depuis la nuit des temps et est toujours en pratique aujourd’hui, et est réalisé pour invoquer les esprits ou résoudre des conflits.
Avec l’arrivée des missionnaires au 18ème siècle, le tambour a été interdit, perçu comme shamanique, et remplacé par le chant choral, représenté sur le deuxième timbre.  La popularité du chant choral grandit avec la propagation du christianisme au Groenland, et aujourd’hui presque toutes les villes ont leur propre chœur.
Le troisième timbre de la série est basé sur une photo du musicien populaire Louis Andreassen, célèbre accordéoniste. L’instrument a été introduit au Groenland par les baleiniers européens, qui pêchaient le jour et passaient la nuit avec les populations locales. C’est ainsi que la Polka est encore très populaire ici de nos jours.

Publicités

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s