Le monde des timbres … les timbres du Monde #22

PHILAPOSTEL Bretagne vous propose cette chronique, à paraître aux environs du 20 de chaque mois, en fonction de l’actualité : « Le monde des timbres … Les timbres du Monde » . Comme son nom l’indique, nous y ferons un tour du Monde en abordant quelques nouveautés marquantes ou originales de divers pays (cliquer pour agrandir) .

Espagne : l’Université de Salamanque

esp_salamancaLe huitième centenaire de l’Université de Salamanque, la plus ancienne du pays, sera célébrée par Correos par l’émission d’un timbre. D’une valeur de 1.30€, ce timbre représente de façon audacieuse le plafond de l’Université.

Le directeur de Correos assure que les curieux y verront « d’autres choses que la grenouille » (Ndlr : dissimulée sur la façade du bâtiment principal de l’Université, la légende veut que tout étudiant qui la découvre sera assuré de réussite à ses examens).

Espagne : Luis Mariano

espagne_marianoEn Espagne toujours, Irún et ses emblèmes ont voyagé partout dans le monde sous la forme de timbres : la gare, le festival de San Pedro et San Marcial ou Real Union.

Aujourd’hui, ils sont rejoints par Luis Mariano, dont le portrait illustre un timbre qui vient d’être présenté. Le « Prince de l’opérette » rejoint d’autres célébrités dans la série dédiée au cinéma espagnol.

Paraguay : le Dakar

Quatre timbres ont été émis par Paraguay Correos pour célébrer le premier passage du rallye Dakar au Paraguay. Le rallye démarrera en effet de Asunción le 2 janvier avant de traverser l’Argentine et d’arriver en Bolivie (je n’ai pas trouvé les visuels …).

Bolivie : le Silala

silala1Le Silala est un fleuve qui prend sa source en Bolivie, et qui aurait été détourné par le Chili son voisin pour alimenter le Rio Lou qui se jette dans l’Océan Pacifique.

La Bolivie émet une série de deux timbres sur le Silala, revendiquant ainsi sa propriété (voir article très prochainement).

Quand le timbre devient outil politique …

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. En attendant le prochain numéro, et puisque cet article est exclusivement hispanisant, Adios (Au revoir en  espagnol)

Publicités

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s