Multicollection #27 : plangonophilie

27ème numéro de « Multicollection » où je vous invite à découvrir une collection particulière, avec son nom quelquefois bizarre, sa description, ses principes de classement ou de référencement, quelques chiffres et liens utiles, ou un article de presse sur le sujet … Bien entendu, tous vos commentaires sont les bienvenus, que ce soit pour nous dire que vous êtes un fervent adepte de la collection présentée, ou pour nous donner des compléments d’information : à vos plumes !

Plangonophilie

Vous ne voyez pas de quoi je veux parler ? Non il ne s’agit pas de collectionner le plancton, ni les plans d’architecte … Cette fois, le nom de la collection ne vous aidera pas. Mais si je vous dis pepette ou baigneur, ça vous aide sûrement, non ?

La Plangonophilie est la manie de collectionner … les poupées ! Et à ce titre, Monika de Vitré en est une des représentantes comme le montre cet article de Ouest-France :

Monika André vit près de Vitré. Elle possède une collection de poupées à faire pâlir d’envie toutes les petites filles. Elle en possède plus de 200. Toutes ont comme particularité d’être des modèles uniques.

Les gens d’ici

D’origine allemande, Monika a rencontré son futur mari en Allemagne, où il était militaire. Le couple est rentré en France en 1976. Il a résidé dans plusieurs régions, avant de s’installer en Bretagne, d’abord à Domagné, puis à Châteaubourg.

Monika André a commencé à s’intéresser aux poupées Barbie il y a seulement sept ans. Dans l’obligation de s’occuper d’un parent âgé, elle a cherché à se divertir.

plangonophilie

Tout en réalisant différents travaux au tricot, elle a consulté des sites sur internet pour se procurer des poupées d’occasion. « J’ai également récupéré les poupées de ma fille », précise-t-elle.

Costumes et accessoires

Aujourd’hui, son intérieur déborde de poupées Barbie. On en trouve dans toutes les pièces, où elles côtoient d’autres poupées en porcelaine, des peluches et des miniatures de toutes sortes.

L’originalité de sa collection tient aux costumes et aux accessoires dont Monika André pare ses poupées. « Elles sont nues au départ. Selon mon humeur et les morceaux de tissus dont je dispose, je crée des robes, principalement de cérémonie ou de soirée. J’ajoute des accessoires comme des sacs, des colliers, des boucles d’oreilles ou des ombrelles », explique-t-elle.
En savoir + sur la plangonophilie ?
Publicités

2 réflexions au sujet de « Multicollection #27 : plangonophilie »

  1. Bonjour à tous,
    Quel nom désagréable pour une passion aussi mignonne !
    C’est garder une petite partie de son âme d’enfant
    Bonne journée sous ce beau soleil même si ça caille !
    Gérard

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s