Une exception à la règle

timbre-marianne.

Comme vous le savez probablement, l’une des caractéristiques les plus frappantes d’un timbre, et le moyen le plus facile de reconnaissance, est le nom du pays émetteur figurant sur le timbre (voir Phil’Apprendre #10).

Dans le cadre d’un accord international entre les autorités postales, tous les pays sont tenus d’imprimer – entre autres – le nom du pays sur le timbre, afin d’en reconnaître la provenance.

franklinMais alors, qu’est-ce que c’est que ce timbre ? Non, ce n’est pas un timbre des Etats-Unis, il ne porte pas le nom d’une autorité émettrice, et ce n’est pas seulement une coïncidence. Comme chaque règle sous-entend qu’il ne peut y avoir « Aucune règle sans exception », il y a une exception à cette règle d’identification. La Grande-Bretagne est le seul pays au monde, qui n’a pas à imprimer le nom du pays sur les timbres. Voici pourquoi.

Après la Grande réforme de la poste en Grande-Bretagne, et après avoir essayé un large éventail d’options de paiement alternatives pour l’envoi de courrier, un compromis a été trouvé, et la Grande-Bretagne est passé à un système postal qui incorpore des taux fixes pour l’envoi de lettres. Ceci conduit alors à l’élaboration d’une preuve de paiement, et une étiquette adhésive a été ajoutée à la lettre. La réforme a eu lieu en 1839, et dès 1840, le premier timbre postal a été émis – le Penny Black.

Comme le timbre avait été émis aux fins d’affranchissement national, il n’y avait aucune raison d’ajouter le pays émetteur au timbre. Ensuite, la coopération avec les services postaux étrangers a commencé, et il a été convenu que les timbres britanniques n’auraient pas à inclure le nom du pays. Cet accord perdure encore aujourd’hui et il semble qu’il n’y ait aucune précipitation pour le modifier.

gb_festival.

La première fois qu’un timbre britannique a inclus le mot «Britain» dans sa conception, a été lors d’une émission spéciale commémorant la célébration du Festival de Grande-Bretagne en 1951 (ci-contre).

Traduit de StampWorld

Publicités

9 réflexions au sujet de « Une exception à la règle »

  1. Bof, nos amis anglais sont toujours à part…
    Une question est-ce que la Queen Elizabeth doit toujours figurer sur les timbres ?

  2. Heureusement qu’il n’y a qu’une seule exception !
    Imaginez une philatélie dans laquelle aucun pays ne ferait figurer son nom sur ses figurines. Il faudrait alors créer un nouveau service : identification des timbres.
    Qui est prêt pour une nouvelle mission ?
    Bonne journée sous ce ciel triste
    Gérard

    PS aujourd’hui c’est le 1002 article dans Philapostel Bretagne

  3. Ils roulent à gauche ,ne veulent plus de l’Europe ,refusent de manger des grenouilles et se jettent sur l’agneau à, la menthe .Bref je n’ai rien contre les anglais mais si on prenais l’europe en photo vue du ciel ,le négatif serait incorporé au cliché et se trouverai en haut à gauche .(tout presque pareil mais inversé)
    Good night à tous

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s