Carte postale oubliée

Une carte postale envoyée par un prisonnier de guerre italien depuis un camp de travail nazi en 1944 a finalement été livrée, à la suite d’une série de coïncidences étranges qui ont conduit un professeur de lycée à tomber sur la carte dans la rue.

« Je ne sais pas si c’est un exemple-type du « être au bon endroit au bon moment », raconte l’enseignante Valentina Romano. « Mais ce fût très émouvant de trouver la carte postale. Quand j’ai vu le cachet avec l’aigle nazi, j’ai eu la chair de poule. »

En rentrant de l’école la semaine dernière, elle a repéré la carte postale allongée sur le trottoir, et immédiatement remarqué le cachet de la poste en temps de guerre.

italy_postcard1

En date du 17 Octobre 1944, la carte postale a été signé par un certain Roberto Bianchi, écrivant de Wroclaw en Pologne, zone occupée à l’époque par l’Allemagne nazie.

Il rassurait ses parents sur sa santé, mais disait qu’il ne serait pas en mesure de passer Noël à Faggeto Lario (sur le lac de Côme), où sa famille vivait.

« Mes chers parents, après un long silence, laissez-moi vous dire que je suis maintenant sur un autre site où je travaille la terre » a écrit Bianchi.

« Je suis en pleine campagne, dans une ferme, j’ai beaucoup à manger, alors ne vous inquiétez pas du tout -. Je vais très bien, » dit-il, ajoutant qu’il ne sera pas possible de rentrer chez eux pour Noël. Il terminait avec ces mots:  » Je suis toujours près de vous en pensée. Je n’ai besoin de rien et vous envoies un baiser, mes chers maman et papa, je crois que je vais bientôt revenir vers vous.« 

Romano pensa tout d’abord que la carte avait pu tomber d’un sac de ses élèves, car ils apportaient souvent à l’école des livres de leurs grands-parents. Mais quand aucun d’eux ne reconnut la carte, elle fut déterminée à traquer elle-même son propriétaire.

« Quand je suis rentré, je décidai d’écrire sur Facebook ce qui m’arrivait – parce que ce n’est pas tous les jours que vous trouvez une carte postale de 1944 sur le trottoir« , a déclaré le professeur. « J’ai parlé du contenu, photographié la carte postale, et demandé à mes amis journalistes m’aider à retrouver les propriétaires de la carte postale. »

italy_postcard2Un ami, qui travaillait pour la chaîne de télévision locale, a demandé à Romano de venir en studio pour faire un appel afin de localiser les parents de l’expéditeur de la carte postale.

Quelques jours plus tard, la famille du destinataire de la carte est entrée en contact avec la chaîne de télévision, qui à son tour a contacté Romano, lui permettant de délivrer la carte postale au cousin de Roberto, âgé de 74 ans.

« Il était très émouvant de retourner la carte à la famille de Roberto, ils étaient reconnaissants, heureux et émus. Par-dessus tout, je suis satisfait d’apprendre que Roberto est rentré chez lui et a vécu longtemps« , a déclaré Romano. Elle a appris que, alors soldat âgé de 20 ans, il avait été considéré comme un prisonnier de guerre par les forces nazies et soumis au travail forcé.

Mais il y a aussi deux coïncidences surprenantes dans cette histoire.

« J’ai découvert qu’il travaillait comme facteur. C’est fou, c’était un facteur, … et moi j’ai trouvé une de ses lettres et l’ai retournée à ses parents !« , a déclaré Romano. « Une autre coïncidence : mon nom de famille est … Romano, et c’est aussi le nom du cousin de Roberto à qui j’ai remis la carte postale« .

On ne sait pas comment la carte postale a fini sur le trottoir, mais la femme qui vit dans la vieille maison de Roberto avait récemment fait un grand nettoyage, il est donc probable que la carte postale ait fini dans un tas de paperasses mis à la poubelle, puis soit tombée d’un camion d’ordures dans la rue où elle attira l’attention de Romano.

« Je ne sais pas comment interpréter la chose et je ne sais pas pourquoi cela m’est arrivé à moi – je n’ai jamais trouvé un  seul cent sur le trottoir auparavant – mais c’est une histoire qui a un air de poésie « , a déclaré Romano. « Une occasion de se souvenir d’un passé qui semble bien  loin, mais en réalité ne l’est pas. Et l’occasion de ne pas oublier ce qui est arrivé.« 

Curieusement, celle de Roberto est la deuxième lettre d’un prisonnier de guerre italien retournée en Italie cette année.

En Février, un chercheur a trouvé une lettre d’un officier militaire en poste aux archives de bureau. Bien qu’elle soit bien arrivée à Trévise en 1944, elle avait été perdue dans le chaos de la guerre, mais le chercheur a été en mesure de retrouver le frère cadet de l’expéditeur et de lui transmettre la missive.

Mais ceci est une autre histoire …

Traduit de : TheLocal ; Photos : V. Romano

Publicités

Une réflexion au sujet de « Carte postale oubliée »

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s