Le timbre provisoire de New York

NewYork2Le timbre provisoire de New York est, comme son appellation l’ indique, un timbre-poste fourni par le bureau de poste de New York afin de faciliter le paiement anticipé du courrier, à un moment où les États-Unis n’ont pas encore émis de timbre-poste à usage national.

Mis en vente le 14 Juillet 1845, ce fut le premier de la nation provisoire devant être émis par un bureau de poste local en réponse à la loi sur la réforme postale du Congrès qui avait pris effet deux semaines plus tôt. Cette loi, adoptée le 3 Mars 1845, normalisait les taux de courrier à l’échelle nationale, avec pour résultat que l’utilisation de timbres est devenu une méthode pratique et fiable de paiement de l’ affranchissement.

NewYork4

Robert Hunter Morris (15 fev 1808 – 24 oct 1855) était avocat et le 64è maire de New York City

 

Les préparatifs pour l’ émission provisoire de New York ont été parmi les premiers actes du maire de la ville, Robert H. Morris, qui a pris ses fonctions le 21 mai 1845. 

Pour la production, Morris a contracté une imprimante de sécurité de premier plan spécialisée dans les billets de banque, Rawdon, Wright et Hatch. Création d’un design autour d’une image de billet de banque représentant George Washington.

Le 14 Juillet 1845, le timbre provisoire de New York était disponible uniquement au bureau de poste de la ville, et pour en garantir l’authenticité, le maître de poste ou un de ses représentants paraphait chaque timbre à l’encre rouge. La signature « RHM » de Morris est présente seulement sur un faible pourcentage des timbres ; la majeure partie de cette « corvée de secrétariat » est retombée sur les épaules du plus jeune des deux frères qu’il avait engagés comme Postmasters adjoints : Alonzo Castle Monson, 23 ans, signa donc la majorité des courriers, avec son paraphe « ACM » qui est devenu omniprésent.

NewYork3

Acquis chez Timbres Du Monde ,rare lettre affranchie du timbre provisoire de New York , ne comportant aucune signature du maître des postes. Une petite partie de la production a en effet échappé à cette procédure, pourquoi ? négligence ou manque de temps ?

NewYork1

Avec l’aimable autorisation de Jérome Chicoineau

La philatélie et la marcophilie New-yorkaise vous intéresse ? Rejoingnez le groupe Mail letter and historic documents of the city of New York sur Facebook (le titre est en anglais mais le contenu est en français)

Publicités

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s