Pontivy ou Napoléon-Ville ? #1

Robert Fontaine nous propose une nouvelle étude sur le changement d’appellation de cette ville du centre-Bretagne.

Pontivy_01     Pontivy_02            

Napoléon a deux bonnes raisons pour estimer que le bourg de Pontivy placé au centre de la Bretagne occupe une position stratégique incomparable : tout d’abord une ville, centre de garnison,  » à cheval entre les deux mers » pour déjouer toutes éventuelles tentatives d’incursions étrangères et en particulier anglaise, ensuite une place d’armes importante au milieu des campagnes insurgées où la chouannerie a encore quelques inconditionnels.

Pontivy_03   Pontivy_04
A gauche : Georges Cadoudal, Général Chouan guillotiné en 1804 ; à droite : Lettre du 14 septembre 1788 de Pontivy à destination de Paris. Taxe de 10 sols pour un envoi simple à destination de Paris.(Déclaration du Parlement du 8 juillet 1759).

Dès 1802,
Jean Baptiste Pichot, ingénieur départemental des Ponts et Chaussées, nommé maître d’œuvre des travaux, se met à dessiner les grandes lignes de la ville nouvelle qui ne verra le jour que bien plus tard. Lorsque l’Empereur signe à Milan, le 10 mai 1805, le décret définitif décidant l’adjonction au Vieux Pontivy d’une agglomération nouvelle où seront construites des casernes à l’ombre des tours massives du château des Rohan, l’ancienne ville a déjà pris le nom de Napoléon-ville depuis le 9 novembre 1804.

Elle le portera jusqu’à l’abdication de l’Empereur, le 7 avril 1814.

Pontivy_05
La caserne de gendarmerie, ou quartier Clisson, du nom d’Olivier de Clisson, frère d’armes de Bertrand-Du-Guesclin, a été construite entre 1805 et 1811.  Ce bâtiment fait partie de ceux voulus par Bonaparte lorsqu’il a décidé de créer Napoléon-ville en 1802.

A son ouverture, en 1811, la caserne accueille « 600 hommes et 700 chevaux », peut-on lire sur le site des archives municipales. Le 27 février 1886 est une date importante de son histoire : c’est l’arrivée du 2e régiment de chasseurs à cheval en garnison à Napoléon-ville. Ce Régiment que l’on retrouvera sur les champs de bataille de la Grande Guerre de 14-18.

Pontivy_06    Pontivy_07
1er jour de « Napoléon et la garde impériale » le 26-6-2004 Pontivy

Pontivy_08Lettre du 18 novembre 1808 de NAPOLEON-VILLE à destination de Paris.
Taxe de 7 décimes pour un envoi de 6 grammes entre 500 et 600 km ( loi du 24 avril 1806).
Distance calculée de bureau à bureau selon la route la plus courte du service des Postes.

Pontivy_09Lettre du 1er mai 1813 en franchise de NAPOLEON-VILLE (Ministère du trésor impérial, Dpt du Morbihan)  à destination de Napoléon-ville  (Le receveur particulier de l’arrondissement de Napoleon-ville) puis Vannes.

A suivre Mardi prochain …

HistoPhilaBreizh : l’histoire de la Bretagne par la philatélie

Publicités

3 réflexions au sujet de « Pontivy ou Napoléon-Ville ? #1 »

  1. Les nuances de bleus sont légèrement différentes sur le TP isolé et le même sur le bloc.
    S’agit il d’une variété ?
    Gérard

    • Non, d’après Robert il ne connait pas de variété pour ce timbre, moi non plus. Il s’agit de deux photos prises séparément et donc avec une nuance légèrement différente.

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s