le passé britannique en CPA #1

Les cartes postales autrefois étaient un moyen populaire et bon marché pour communiquer, en particulier pour les personnes vivant dans les zones rurales et éloignées du pays.

CPA_GB1

Les courses de chevaux à Doncaster

Dans un premier temps, et contrairement au timbre dont elle fut le précurseur, la Grande-Bretagne est la traîne de ses voisins continentaux pour la production de cartes postales, et il a fallu attendre l’été 1894 pour que la poste donne son autorisation pour son utilisation accompagnée d’un affranchissement.

A l’aube du 20e siècle, la popularité de la carte postale a explosé. Les sujets de cartes sont nombreux avec notamment les événements de la guerre des Boers (Ndlr : prononcer « bour », conflit entre le Royaume Uni et l’Afrique du Sud), et en 1902 la poste permet l’écriture de l’adresse et du message sur un même côté de la carte, ce qui libère l’ensemble de l’autre pour l’image.

CPA_GB2

La mine principale de charbon de Dinnington

Beaucoup de photographes des époques victorienne et édouardienne ont produit des vues topographiques de carte postale, et collecter leur production est devenu un passe-temps populaire.

La cartophilie est le terme officiel pour désigner la collection (et l’étude) des cartes postales, et est la troisième plus importante après la philatélie et la numismatique. La reine Victoria elle-même est supposée avoir possédé sa propre collection de cartes postales.

La raison de la popularité de ces vues topographiques vient du fait que ces cartes représentent des scènes antérieures aux développements industriels, commerciaux ou routiers. Ils peuvent aussi avoir, pour un collectionneur, un aspect nostalgique personnel et beaucoup de gens achèteront des scènes de cartes postales qui évoquent des souvenirs précieux de leurs visites. Le transport est un thème très populaire – les chemins de fer, le transport maritime, les tramways, l’automobile et la course automobile – et les prix pour ces cartes postales peuvent aller de quelques livres jusqu’à 75 ou 100 £ (Ndlr : 90 à 125€).

CPA_GB3

Ecrivain public devant la gare de Doncaster

Bien sûr, l’excitation pour les collectionneurs est de trouver des cartes rares qu’ils ajouteront à leurs collections. Ils recherchent et achètent des cartes en ligne, sur les étals des brocanteurs ou dans les nombreuses foires de cartes postales organisées à intervalles réguliers dans tout le pays.

La carte postale oblitérée n’affecte généralement pas sa valeur, au contraire les timbres et oblitérations peuvent souvent susciter un intérêt supplémentaire. Un bon état est souhaitable, mais bien que les plis et les coins rognés peuvent abaisser la valeur de la carte, la rareté de la scène peut l’emporter sur toutes les imperfections dans l’esprit du collectionneur.

CPA_GB4

Les docks de Goole

A suivre demain …
Traduit du Yorkshire Post

Publicités

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s