Liberté, Egalité, Franernité

Les 3 dessins lauréats du concours scolaire de timbres « Liberté, égalité, fraternité » ont été présentés dans le cadre de l’anniversaire de la mobilisation du 11 janvier 2015. Originaires de Pau, Rouen et Briançon, les 3 collégiens voient leurs œuvres représentées sur un triptyque de timbres en vente depuis le 12 janvier.

Liberte1

La cérémonie s’est déroulée en présence de François Hollande, président de la République, de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale et de Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. A leurs côtés, les 3 élèves gagnants et leurs enseignants, en compagnie de leurs classes entières.

Ce triptyque est l’aboutissement d’un concours national organisé par La Poste et le ministère de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, du 7 septembre au 14 octobre 2015, à destination de tous les collèges de France.

Plus de 1 000 dessins illustrant la devise républicaine ont été reçus dans le cadre de ce concours proposé en lien avec la grande mobilisation de l’école pour les valeurs de la République et l’éducation à la citoyenneté.

Liberte2

Fin octobre, le jury national composé de Jean-Charles de Castelbajac, Louison, C215, Jul, Sarah Bougault, Pénélope Bagieu, Plantu et Renaud a choisi 3 dessins pour leur vision moderne et graphique des valeurs de la République.

David Matos Da Cunha, élève à Pau a dessiné le timbre Liberté. Florine Grimal, de Rouen est l’auteure du timbre Egalité tandis que Stella Delville, de Briançon  a imaginé le timbre Fraternité.

Le triptyque, composé de 3 timbres d’une valeur faciale de 0,70 euro chacun, est émis à 700 000 exemplaires. Il est commercialisé depuis le 12 janvier dans tous les bureaux de poste et sur laposte.fr.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Liberté, Egalité, Franernité »

  1. J’ai participé au jury régional qui devait choisir les 3 contributions de la Bretagne.
    Nous avions constaté que la partie artistique n’était pas au niveau attendu. D’où nos interrogations sur les enseignements artistiques en collège. Je constate, avec dépit, que nos remarques s’appliquent à l’ensemble des collèges.

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s