Un jeton pour les familles des mobilisés en 1914

Les « fourneaux alimentaires », dits aussi « fourneaux économiques », sont des institutions créées sous le Second Empire par des associations religieuses inspirées de saint Vincent de Paul, dans le but de lutter contre la malnutrition des classes défavorisées. Ces fourneaux sont en quelque sorte les ancêtres des « Restaurants du cœur » d’aujourd’hui. Ils se sont maintenus en divers endroits jusqu’au cœur du XXe siècle, souvent repris en main par les institutions municipales.

Un jeton pour les familles des mobilisés en 1914

Ainsi, à Fécamp, une délibération du conseil municipal du 14 août 1914 indique : « Notre administration s’est préoccupée d’assurer la nourriture aux femmes et enfants nécessiteux des mobilisés jusqu’au jour où l’allocation journalière promise par l’État pourra leur être versée. À cet effet, nous allons faire installer deux fourneaux alimentaires dont l’un fonctionnera sous la tente abri et l’autre dans le quartier de la Voûte, ancienne scierie Deck » (Source : Marie-Hélène Desjardins, conservateur en chef du Musée de Fécamp).

Retrouvez ce jeton au sein de l’exposition « Trésor(s) de Fécamp », dans la vitrine consacrée aux médailles et jetons fécampois.

Publicités

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s