Le Lycée Emile Zola de Rennes #1

La façade du lycée en 1863

La façade du lycée en 1863

J’ai eu l’occasion de visiter dernièrement le lycée Emile Zola de Rennes, et vous propose de partager ce que j’y ai appris. Cette visite était proposée par l’AMELYCOR (Association pour la mémoire du lycée et collège de Rennes) qui s’est créée en 1995 lors de la rénovation des bâtiments, et qui a pour but de valoriser ce patrimoine architectural, scientifique et intellectuel à travers diverses actions (voir en fin d’article).
(Cliquer sur les images pour les agrandir)

Le Patrimoine bâti

Zola_ToussaintsLa cité scolaire est l’héritière de plus de cinq siècles d’enseignement en un même lieu.
Du vieux collège créé par la ville au XVIè siècle et agrandi au XVIIème, il ne reste rien à l’exception d’un clocheton symboliquement conservé, et de l’église des Jésuites devenue en 1803 l’église paroissiale Toussaints.

Les bâtiments actuels commencés en 1859 et terminés en 1899, après destruction progressive du vieux lycée, sont l’œuvre de Jean-Baptiste Martenot (1828-1906) qui fut l’architecte de la Ville de 1858 à 1894.


Derrière les façades de style Louis XIII, où il joue sur la polychromie des matériaux, Martenot réalise avec des techniques modernes (poutrellage métallique), un lycée lumineux et fonctionnel, ouvert sur l’innovation pédagogique (salles de manipulations de sciences, ateliers pour le Dessin).

Zola_ChapelleFortement endommagé par les bombardements de juin 1944 et le dynamitage du pont Saint-Georges, l’établissement se reconstruit lentement de 1944 à 1954.
La Chapelle ne retrouve des vitraux qu’en 1964. Ces vitraux en dalle de verre, œuvre de Gabriel Loire, maître verrier de Chartres, ont été révélés dans toute leur beauté par le remodelage de l’espace de la Chapelle.

Depuis 1993, en effet, l’architecte Joël Gautier mène, sous l’égide de la Région, la rénovation et la restructuration de la cité scolaire. Outre la salle de conférence et le CDI, réalisés dans la Chapelle, un restaurant à été construit sous l’une des cours et deux gymnases aménagés dans l’espace de l’ancienne Salle des Fêtes (Salle Dreyfus). Un espace spécial a été aménagé pour abriter la bibliothèque d’ouvrages anciens.

Historique

Sachez que l’établissement a porté successivement plusieurs noms avant d’emprunter celui de notre célèbre écrivain. Ce rapide historique vous donnera quelques repères sur cette cité scolaire.

Zola_Toussaints2

La Vilaine au pied de Toussaints (lithographie v. 1840) ; à gauche le clocheton du lycée

.

1536 : Création par la ville de Rennes d’un collège municipal et royal dans les murs du prieuré Saint-Thomas.

1606 : Le collège est confié aux Jésuites : lettres patentes signées par Henri IV en février 1604, Jésuites qui seront finalement expulsés en 1762.
.

Tombe de J.B. Martenot

Tombe de J.B. Martenot

.

1802 : Décret consulaire supprimant l’école centrale d’Ille-et-Vilaine et créant le lycée de Rennes, un des neufs premiers français et le premier breton. Le régime de l’internat devient prédominant. Les premiers élèves y rentrent en octobre 1803.

1859 : J-B Martenot présente son projet d’un nouveau lycée, conçu comme un jalon fort sur le chemin de la gare, symbole de modernité. Le bâtiment principal est daté de 1863. La chapelle est construite en 1878.

Audience du procès Dreyfus

Audience du procès Dreyfus

1899 : La nouvelle salle des fêtes du lycée sert de cadre au procès en révision d’Alfred Dreyfus.

1906 : Suite à la création d’un Lycée de Filles à Rennes, il prend le nom de « Lycée de garçons« 

1914 : Le lycée est converti en hôpital militaire.

1960 : L’établissement prend le nom de Lycée Chateaubriand, et ce, jusqu’en 1968, date de création du nouveau Lycée Chateaubriand aux Gayeulles.

1971 : En hommage à l’auteur de « J’accuse », il adopte le nom de Lycée Emile Zola

.

Nous poursuivrons notre visite les prochains mardis, en découvrant successivement les collections d’objets de physique, les ouvrages anciens, et les personnages qui ont marqué le lycée.

En attendant, sachez que l’AMELYCOR, en plus des visites du lycée qu’elle propose, publie régulièrement un bulletin, « l’Echo des colonnes« , et organise également des conférences, gratuites et ouvertes à tous. La prochaine, et dernière de la saison, se déroulera en salle Paul Ricoeur, ce jeudi 9 avril à 18h. Jean-Noël Cloarec y interviendra sur « L’aventure de l’édition retracée par les marques typographiques« , thème qui intéressera certainement certains adhérents de PHILAPOSTEL Bretagne.

En savoir + : le site d’Amelycor

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s