Le roi est mort, vive le roi !

.

Nous sommes à Londres en 1910 et De la Rue, imprimeur des timbres britanniques, prépare un nouveau timbre de 2d à l’effigie du roi pour remplacer celui en usage depuis 1902. Il en imprimera la bagatelle de 100 000 feuilles, soit 24 millions d’exemplaires. Les feuilles ne sont pas livrées immédiatement aux bureaux de poste, le temps d’écouler les exemplaires de l’émission précédente.

Valeur estimée : 50.000£

.

Malheureusement, le 6 mai 1910, le roi Édouard VII meurt et l’administration postale détruit alors tous les exemplaires. Ou presque… Il est intéressant de noter qu’un seul exemplaire sur lettre est connu. La lettre est adressée à nul autre que le roi George VI, successeur d’Édouard et datée du… 6 mai 1910. La coïncidence est un peu forte… Cette lettre se trouve aujourd’hui, on s’en doute, dans la collection royale.

Ce timbre est connu comme le « 2d Tyrian plum », c’est-à-dire de couleur pourpre de Tyr. Dans l’antiquité, cette teinture produite par les Phéniciens était réputée et prisée dans l’ensemble du monde méditerranéen. Dans le monde de la philatélie, elle est associé à ce timbre rare, non émis, connu à 12 exemplaires.

Source : Raretés et curiosités philatéliques

Publicités

Une réflexion au sujet de « Le roi est mort, vive le roi ! »

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s