Un avenir pour la carte postale en bois ?

Fabien Hiron, issu du lycée de Mouchard, dans le Jura, a choisi d’innover dans un domaine traditionnel. Il fabrique des produits de carterie en bois pour particuliers et professionnels.

« Il s’est passé dix ans entre l’idée de départ et le moment où on a vraiment démarré ». Fabien Hiron, débarqué de la Sarthe à l’âge de 14 ans pour apprendre « comme papa » les métiers du bois au lycée professionnel de Mouchard, dans le Jura, aurait bien aimé brûler les étapes. Mais son concept innovant de cartes postales sur feuilles de bois, qui lui était venu à la faveur d’un stage au Québec chez un fabricant de contre-plaqué, pouvait laisser plus d’un financeur perplexe.

CartesBoisIl a fallu prendre le temps de mûrir le projet. D’abord mettre au point un procédé technique spécifique. Et tester le marché : « Au début, on ne pouvait pas en vivre ». Fabien Hiron a donc commencé sans lâcher son emploi initial de vendeur de machines à bois. Distribuant à ses clients sa carte de visite puis ses cartes postales fabriquées en placage d’érable. « Au toucher, au parfum, au regard, chaque produit est unique et porte l’empreinte des veines du bois », vante l’artisan qui a misé sur l’effet boule de neige des premières ventes pour se faire connaître. Suite sur BienPublic.com …

Publicités

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s