Retour de Bohême #4

Voici déjà le quatrième (et avant-dernier) épisode de notre épopée en Bohème … Après De la Bohême à la République Tchèque, puis Une histoire dans l’Histoire, et enfin Prague, la ville aux cent clochers, je vous emmène aujourd’hui en campagne, à la découverte de quelques châteaux de Bohême. Je les imaginais – ainsi que ceux de Bavière – comme des forteresses plantées sur des pics rocheux : je ne m’étais pas trompé et ils sont majestueux ! En voici un aperçu :

Cliquer sur les photos et documents pour les agrandir.

Pour celles et ceux que cela intéresse, vous trouverez également quelques photos prises lors de mon séjour.

A la recherche du bon vin à Mělník

Melnik2Vous pouvez démarrer votre séjour à Mělník (40 km au Nord de Prague) en vous baladant sur la place náměstí Míru, entourée de belles maisonnettes à arcades. Ne manquez pas le bâtiment de l’hôtel de ville et juste à côté l’ancien monastère des Capucins. Une petite rue vous emmène au château de Mělník et à la très belle église Saints-Pierre-et-Paul qui domine la ville et dont la crypte abrite l’un des plus grands ossuaires du pays, avec les dépouilles de quelque 15 000 personnes. (voir les photos : Melnik)

MelnikDepuis la promenade du château, vous pourrez admirer le magnifique panorama qui s’ouvre sur la confluence de l’Elbe et de la Vltava, la majestueuse colline de Říp, les sommets volcaniques des massifs montagneux du centre de la Bohême,

.

Melnik3… et le vignoble de Ste Ludmila ! En effet, le bon roi Charles (voir épisode 1) profita de son séjour en France pour rapporter des pieds de vigne (Chardonnay et Merlot), lançant ainsi la viticulture tchèque.

Le château, très souvent restauré, n’est plus aujourd’hui parmi les plus remarquables. Ancienne résidence royale, il est désormais la propriété d’une grande famille de la noblesse tchèque, les Lobcowicz.

Kokorin le château maudit

Kokorin2Ce château, dans une nature pittoresque pleine de rochers de grès, de petits lacs et de villages oubliés ne se trouve qu’à 50 km de Prague (10 km au nord de Melnik). Après la guerre de Trente Ans, l’empereur d’Autriche Ferdinand fit classer le château médiéval dévasté au nombre des « châteaux maudits » qu’il était interdit de réparer. Il devint le repère de chevaliers brigands et de coupe-jarrets qui sévissaient dans les vastes alentours. La ruine fut « découverte » au romantique XIXe siècle par de jeunes patriotes et de nombreux écrivains et peintres y puisèrent leur inspiration.

Lorsque l’entrepreneur pragois Václav Špaček l’acheta à la fin du XIXe siècle, ce n’était plus depuis longtemps qu’une ruine abandonnée. Il le fit rénover à grand frais sous la supervision de quatre importants historiens de l’art et l’ouvrit au public. Il fit construire dans la vallée en contrebas un complexe de détente, une piscine et des courts de tennis, faisant ainsi de la région de Kokořín une populaire destination touristique et de vacances.

Kokorin1 Kokorin3L’accès au château se mérite, soit par une longue route en lacets, soit par un raccourci abrupt pour piétons. De splendides panoramas sur la région naturelle protégée de Kokořín s’offrent des créneaux et de la massive tour ronde. (voir les photos : Kokorin)

Karlstejn : le plus célèbre des châteaux de Bohême

Bloc_KarlstejnPartons maintenant au sud-ouest de Prague, sur une trentaine de kilomètres. Le château fort de Karlštejn (en allemand et en français Karlstein), bijou de l’architecture fortifiée gothique, est l’un des châteaux les plus importants de Bohême. Fondé par l’empereur Charles IV, il a servi de trésor pour les joyaux de la couronne impériale du Saint-Empire romain germanique, de la couronne royale des États de Bohême et de diverses saintes reliques.

Karlstejn2  Karlstejn1

Construit dans les années 1348 – 1357, il devait servir non seulement de résidence impériale où Charles IV pouvait se reposer, chasser ou recevoir des visiteurs importants mais aussi comme place-forte où abriter les joyaux de la Couronne et la collection de reliques précieuses de l’Empereur. (voir les photos : Karlstejn)

KarlstejnEn 1587 – 1597, une rénovation générale est entreprise après plus d’un siècle d’abandon. Beaucoup d’éléments architecturaux gothiques sont remplacés par d’autres de type Renaissance. De 1877 à 1899, sur le modèle de ce qu’ont fait Napoléon III et Viollet-le-Duc à Pierrefonds ou plus tard Guillaume II au Haut-Kœnigsbourg, François-Joseph Ier ordonne une reconstruction historicisante, dite puriste : cette rénovation a donné au château son allure actuelle, bien différente de celle d’origine.

Křivoklát le méconnu

Bloc_KrivoklatDans la Région protégée de Křivoklátsko est caché un château fort qui, de par son excellent emplacement au milieu de forêts pleines de gibiers, fut pris en affection par de nombreux souverains tchèques.

Cette résidence royale fut construite au 13ème siècle comme le point d‘attache de la famille régnante des Přemyslides. Les traces des rois de Bohême et de la splendeur de leur style de vie y sont encore visibles à chaque pas. Les salles du château vécurent beaucoup de réjouissances et de banquets, mais aussi beaucoup de discussions politiques sérieuses et de négociations diplomatiques qui ont influencé l’histoire.

Krivoklat1Krivoklat2

.

.

Lors de la visite, vous serez éblouis par les intérieurs de la chapelle gothique tardif et de la Salle royale, la bibliothèque vous étonnera avec ses 52.000 ouvrages, la salle de torture vous donnera des frissons et le panorama de la Grande tour vous stupéfiera. (voir les photos : Krivoklat)

Krivoklat3Voilà qui termine notre balade d’aujourd’hui en Bohême. Rendez-vous samedi prochain pour la fin de ce Retour de Bohême. En attendant, à vos commentaires !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Retour de Bohême #4 »

  1. Je n’irai sans doute jamais les visiter mais la promenade philatélique que tu nous offres est remarquable. Très documentée elle associe Histoire ancienne et moderne et philatélie. Remarquable travail, il faut te féliciter et faire de la pub pour le site, des régions philatéliques amies vont nous envier. Encore bravo, j’attends la suite du voyage. Jean

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s