Multicollection #06 : Arénophilie

6ème numéro de « Multicollection » où nous faisons un focus sur une collection particulière, avec son nom quelquefois bizarre, sa description, ses principes de classement ou de référencement, quelques chiffres et liens utiles, … Bien entendu, tous vos commentaires sont les bienvenus, que ce soit pour nous dire que vous êtes un fervent adepte de la collection présentée, ou pour nous donner des compléments d’information : à vos plumes !

Arenophilie

Quoi ?

L’Arénophilie est l’art de collectionner … le sable ! Ce mot provient du terme géologique arénite qui désigne les sédiments de très petite taille. On parle aussi pour cette collection de Psammophilie (du grec psammos, sable) même si ce terme désigne surtout les espèces animales ou végétales qui vivent dans le sable (lézards, serpents, guêpes solitaires, etc).

Qui ?

La collection de sable se distingue particulièrement des autres collections sur un point : en effet le sable s’échange, mais il ne se vend pas et ne s’achète pas. C’est pourquoi l’Association Française d’Arénophilie (voir lien ci-dessous) a mis en place la très sérieuse Charte des Collectionneurs de Sable.

Cette même association édite un bulletin trimestriel très complet sur tous les aspects de cette collection.

Combien ? Où ?

Comme pour la plupart des collections, on trouve des arénophiles dans le monde entier. En Europe, les français sont nombreux, ainsi que les allemands et néerlandais, à collectionner ces échantillons de notre géologie. Le forum tas de sable (voir lien ci-dessous) revendique par exemple 136 membres.

.

Comment ?

Le sable se ramasse lors de voyages effectués par les collectionneurs, leur famille et leurs correspondants. Il est souvent collecté dans les emballages plastique de pellicules photos (de plus en plus rares de nos jours !), emballages soigneusement référencés avec le lieu exact du prélèvement (pays, département, commune, plage, etc)

Sables du Cap Vert - A. Couette

Sables du Cap Vert – A. Couette

Le sable peut être classé dans des éprouvettes, dans des flacons, ou encore des bacs (mais il faut davantage de place !). Les échantillons seront référencés et classés souvent par leur origine (continents puis pays), ou selon leur composition dominante (quartz, feldspaths, calcite, grenat, etc). Ils sont ensuite présentés dans des vitrines ou bibliothèques, comme celle d’Alain Couette ci-dessous. Impressionnant, non ?

Vue partielle de la collection de sable d'Alain Couette (arenophilie.net)

Vue partielle de la collection de sable d’Alain Couette (arenophile.net)

Solitude, un tableau de sable de F. Dodey

Solitude, de F. Dodey

.

Et puis, certains arénophiles ne se contente pas de collectionner le sable. Certains sont aussi des géologues qui étudient la composition des sables, ou encore de vrais artistes, comme par exemple Fabienne Dodey qui réalise des tableaux de sable magnifiques (voir ci-contre).

Enfin, pour terminer, sachez que mon ami philatéliste Daniel est aussi arénophile, alors si vous allez à la plage, vous pouvez penser à lui en me ramenant vos échantillons : merci d’avance !

.

En savoir + ?
– l’AFA : Association Francophone d’Arénophilie
arenophile.net : des photos macro du sable de 197pays !
Tas de sable : forum des sableurs qui ne se prennent pas la tête
– le  site de Couleur Vanille et ses cartensable
Mes plateaux d’ailleurs, où vous découvrirez une utilisation étonnante du sable
Tableaux de sable : de véritables oeuvres d’art de Fabienne Dodey

Publicités

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s