Retour de Bohême #1

J’ai eu l’occasion début novembre de visiter Prague et la Bohême en même temps que ma fille qui y poursuit ses études. Aussi je vous propose une petite visite de la Bohême en cinq épisodes, chaque samedi, visite qui sera illustrée par des documents philatéliques, numismatiques, et cartophiles, ainsi que des photos. En espérant que cette visite vous plaira … Et tout d’abord un peu d’Histoire-Géographie …

De la Bohême à la République Tchèque

La Bohême (Čechy en tchèque, Böhmen en allemand) est une région historique d’Europe centrale, actuellement l’une des composantes de la République tchèque avec la Moravie et une petite fraction de la Silésie. Elle tire son nom des Celtes Boïens et du germanique heim (hameau).

RepTchequeLe Royaume de Bohême a été officiellement créé en 1198 par Ottokar Ier de Bohême. Le Royaume fit partie du Saint-Empire romain germanique jusqu’à sa dissolution en 1806, date à laquelle il est devenu une partie de l’Empire d’Autriche, puis de l’Empire austro-hongrois en 1867. Après la défaite des puissances centrales après la Première Guerre mondiale et le traité de Versailles, l’Empire austro-hongrois fut dissous et la Bohême fut intégrée dans le cadre de la nouvelle République tchécoslovaque.

La République tchèque naît formellement le 1er janvier 1969 de la fédéralisation de la Tchécoslovaquie. Elle est indépendante depuis le 1er janvier 1993 à l’occasion de la scission de la République fédérale tchèque et slovaque. La République tchèque est membre de l’OTAN depuis le 12 mars 1999 et fait partie de l’Union européenne depuis le 1er mai 2004. La monnaie officielle reste pour le moment la Couronne tchèque (CZK) dont le taux de change est d’environ 27 CZK pour 1 Euro.

Voilà : vous savez désormais tout ou presque sur la Bohême et la République tchèque. Mais restons un moment en compagnie de celui qui a marqué l’âge d’or de la Bohème, Charles IV (1316 – 1378), et qui reste encore aujourd’hui un des personnages les plus aimés en République tchèque.

Charles IV le bien-aimé

Charles_IV CharlesIV

Baptisé Venceslas (Václav en tchèque), il choisira cependant lors de sa confirmation de prendre le nom de son oncle et parrain, le roi de France, Charles IV (le dernier de nos Capétiens).

Jean_Luxembourg

Jean de Luxembourg

Son père, Jean de Luxembourg, en conflit ouvert avec sa mère, Élisabeth de Bohême, décide de soustraire son jeune fils à l’influence maternelle : tout d’abord éloigné au château fort de Křivoklát (voir épisode 4), il est ensuite envoyé parfaire son éducation chevaleresque à la cour de son parrain Charles IV de France où il restera sept ans. Il deviendra Roi de Bohême en 1346, puis en 1355 empereur du Saint Empire Romain Germanique.

Bulle_Or

Médaille de la Bulle d’Or

Un an à peine après son couronnement impérial, c’est à Metz que Charles IV promulgue la Bulle d’or qui codifie les élections impériales et qui est restée en vigueur jusqu’à la dissolution du Saint-Empire romain germanique au début du XIXe siècle.

Charles IV, roi mécène, fait venir à Prague des artistes de toute l’Europe, et fait de son domaine tchèque le cœur artistique et administratif du Saint-Empire.

Suite à l’élévation de Prague, en 1344, au rang d’archevêché, la reconstruction gothique de la cathédrale Saint-Guy de Prague est entreprise. En 1348, il fonde l’université Charles de Prague, première université du monde germanique. La même année marque la fondation de la Nouvelle Ville de Prague qui double la surface de la ville et desserre l’étau des fortifications, permettant l’organisation autour de larges places.

En 1348 encore, la construction du château fort de Karlštejn est entreprise (voir épisode 4). Retraite impériale, elle est superbement ornée d’un ensemble de tableaux et de fresques gothiques et reste l’un des plus beaux exemples de l’art civil de cette époque.

En 1357, il entreprend la construction du pont Charles, pour relier le quartier de Malá Strana et le château de Prague avec la Vieille Ville de Prague et ce afin de remplacer un pont plus ancien, en bois, détruit par une inondation.

PontCharles_ChateauPrès de son peuple (il lancera même la construction d’un mur complètement inutile uniquement pour rémunérer les ouvriers), il restera le bien-aimé roi Charles pendant tout son règne. Aujourd’hui encore il est toujours présent sur les billets de 100 couronnes.

Billet_100czk

Vous avez aimé ? Vous avez des informations à ajouter ?

Dites-le moi en laissant un commentaire.

Et rendez-vous samedi prochain pour un nouvel épisode … Bohême.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Retour de Bohême #1 »

  1. Ah que voilà une manière intelligente et attractive d’apprendre ou de réviser son histoire.. Bravo la philatélie et Merci Sylvain.

  2. On retrouve bien sûr le Pont Charles avec sa tour du petit côté sur un timbre issu du bloc Capitales européennes paru en 2008. Cet article est une incitation au voyage ..

  3. Ottokar, c’est un nom que l’on retrouve dans Tintin et on peut donc faire un rapprochement entre l’histoire, la philatélie et Tintin !
    Il apparaît que tout est interconnecté et inversement
    Merci Sylvain
    Gérard

  4. Voilà un pays auquel jusqu’içi, je ne me suis pas intéressée et grâce à toi, je vais y regarder de plus près ,et qui sait ? un projet de voyage.

  5. Comme Annick je ne m’étais pas vraiment intéressé à ce pays: La république Tchèque, et, a son histoire, aujourd’hui par tes remarquables commentaires tu me permets d’y prêter de l’attention et de la curiosité. Un grand merci et toutes mes félicitations. BRAVO…

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s