Le champagne de la Grande Guerre

Une bouteille de champagne 1914 vendue à Londres pour plus de 7.000€ !

TheDrinkBusiness.com et plusieurs journaux rapportent qu’une bouteille de Champagne Pol Roger 1914 a été vendue pour £ 5640, soit 7.213 € chez Bonhams, célèbre maison de vente aux enchères à Londres.

La Maison Pol Roger constitue l’une des dernières Grandes Maisons de Champagne à la fois familiale et indépendante. L’institution a su nouer de solides relations commerciales et des liens privilégiés avec le marché anglais qui reste à ce jour le plus important de la Maison parmi les 90 pays où ses vins sont distribués.

PolRoger_ChurchillConnu pour avoir été le breuvage préféré de Sir Winston Churchill, le produit de la vente ira à l’Imperial War Museum pour soutenir la remise en état de ses galeries sur la Première Guerre mondiale. «Je suis ravi que ce vin très spécial ait fait un très bon prix et que le produit de cette vente aille au bénéfice d’une telle noble cause», a déclaré le patron de Bonhams, Richard Harvey MW. La bouteille de champagne a été stockée dans les caves de Pol Roger 100 ans avant d’être transféré à Londres pour la vente.

Considéré comme l’un des meilleurs millésimes du 20ème siècle, les vendanges en 1914 n’ont pourtant quasiment pas eu lieu, les soldats allemands ayant envahi Épernay dès le début de la guerre. Tous les hommes valides ayant été appelés au combat, la récolte a été réalisée par les femmes, les enfants et les hommes qui étaient trop vieux ou trop malades pour être mobilisés.

PolRogerLe célèbre récoltant Maurice Pol Roger déclarera à l’époque que ce millésime a été « récolté au bruit des coups de feu, mais sera destiné à s’enivrer au son des trompettes »

Pol Roger craignant que les allemands renouvellent leur offensive dans la Marne, récoltera certains des raisins plus tôt que d’habitude, augmentant ainsi l’acidité du breuvage qui contribuera à sa longévité. Harvey MW, expert en vin chez Bonhams, décrit le vin comme «très riche mais encore sec, remarquablement frais et vivant pour un vin vieux de 100 ans. ». Le Champagne a été vendu à un collectionneur privé.

Et la capsule ?

Et la capsule me diront les collectionneurs ? Où est passée la capsule ? Pour le moment elle est toujours sur sa bouteille hôte, mais jusqu’à quand ? Il faut savoir en effet que si Pol Roger est une des maisons de Champagne les plus réputées, la cote des ses capsules anciennes est à la hauteur de cette réputation.

PolRoger_1906 PolRoger_1923Et si la capsule du millésime 1914 n’est pas la plus cotée (350€ seulement …) sa descendante de 1923 a une cote de … 3.700€ ! Mais vous avez très peu de chance de tomber sur une telle pièce. L’un des rares exemplaires de cette capsule était la propriété de Stéphane Primaut, un fondu de capsules. À Auménancourt, il en possède entre 100 et 200.000 au total. A la célèbre bourse du  Mesnil-sur-Oger, il en expose chaque année « au moins 7000 références ».

Les habitués ne pourront plus admirer la capsule du champagne Pol-Roger datant de 1923. Stéphane Primaut l’a vendue « il y a un petit moment déjà ». Son prix ? « Une dizaine de milliers d’euros », lâche-t-il du bout des lèvres.
Et pourquoi la capsule de 1923 est-elle la plus cotée ? Eh bien oui, c’est encore la faute à Sir Churchill qui acheta à l’époque l’ensemble de la cuvée, rendant ainsi ce millésime inaccessible …

Publicités

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s