Multicollection #03 : Pomelkophilie

3ème numéro de « Multicollection » où nous faisons un focus sur une collection particulière, avec son nom quelquefois bizarre, sa description, ses principes de classement ou de référencement, quelques chiffres et liens utiles, … Bien entendu, tous vos commentaires sont les bienvenus, que ce soit pour nous dire que vous êtes un fervent adepte de la collection présentée, ou pour nous donner des compléments d’information : à vos plumes !

Pomelkophilie

Vous ne voyez pas de quoi je veux parler ? Alors je vous aide un peu : l’ autre nom de cette collection est l’ Hélixophilie … Toujours pas ? Pourtant c’est une suite logique de notre précédente étude sur la Buticulamicrophilie

Quoi ? La Pomelkophilie est l’art de collectionner … les tire-bouchons ! Un peu d’étymologie : ce terme est tiré du grec « poma » qui signifie bouchon, « elkein » qui veut dire tirer et bien sûr « philo » aimer.

Tire-bouchonsDepuis quand ? « SPOC » : il a fallu attendre 1728 pour que ce délicieux bruit produit par l’extraction du bouchon se fasse entendre autour des tables ou au fond des caves. Il faut dire qu’avant cette date la commercialisation du vin en bouteille était interdite. La fraude était le principal motif de cette interdiction car la contenance des carafes fabriquées artisanalement ne permettait pas d’en certifier la jauge comme on disait à cette époque.

Le premier tire-bouchon remonte à la fin du 18ème siècle, mais l’âge d’or du tire-bouchon se situe vers le milieu du 19ème siècle, belle époque de l’industrie et des inventions britanniques. En ces temps-là, les visionnaires rivalisaient pour déposer leurs brevets d’invention de toutes sortes, y compris le tire-bouchon. Le premier brevet fut accordé à Samuel Henshall en 1795. Dès lors et jusqu’au début du 20ème siècle, on enregistra plus de 300 brevets pour les tire-bouchons, ce qui souligne leur progression. Ce sont ces tire-bouchons que possèdent les collectionneurs du monde entier, amateurs de tire-bouchons anciens.

TireBouchon1Combien ? Il est difficile d’estimer le nombre de tire-bouchons existant. Il existe toutefois un catalogue qui en  recense plus de  9.000 différents !
Quant aux collectionneurs, il est probable qu’on en trouve aux quatre coins de la planète, mais en majorité ils sont originaires du Canada, de Scandinavie, d’Italie, d’Angleterre , et bien sûr de France. Il existe des musées du tire-bouchons dans tous ces pays (en France à Ménerbès dans le Vaucluse)
Le plus ancien club, l’ ICCA (les correspondants internationaux des addicts des tire-bouchons : ça ne s’invente pas !), a été fondé en 1974 à la brasserie Guinness à … Londres (!), et a limité son nombre d’adhérents à 50 mais ils sont experts et issus des 5 continents. Le club canadien CCCC revendique 300 adhérents de 30 pays différents. Le CFTB (Club Français du Tire-Bouchon), créé en 1995, a une centaine d’adhérents originaires de 10 pays.

Où ? C’est une question bête : on trouve des Tire-bouchons partout dans le monde ! TireBouchon2

Comment ? On classera les tire-bouchons selon leur type (cliquez sur chaque type pour en visualiser des exemplaires sur l’excellent site de Jean Pierre Mascaron :

Tire-bouchons simple : les tire-bouchons simples sont appelés également tire-bouchons en T.
Tire-bouchons à mécanisme : on peut considérer qu’un tire-bouchon est à mécanisme dès qu’il n’est plus simple. C’est à dire qu’on l’a perfectionné afin d’apporter une aide à l’extraction manuelle du bouchon.
Tire-bouchons à levier : ce sont également des tire-bouchons à mécanisme, mais ils diffèrent des précédents par le fait que l’extraction du bouchon est aidé par la démultiplication de l’effort par un ou deux bras de levier.
Tire-bouchons de poche : pour l’avoir à portée de main, le tire-bouchon a rapidement été réduit de taille afin de le glisser dans la poche. De nombreuses solutions ont été trouvées pour protéger la mèche et pour le transporter sans danger.
Tire-bouchons multifonction : comme pour les tire-bouchons de poche, la vie quotidienne exigeait autrefois d’avoir de multiples accessoires comme la clé d’horloge, le passe-lacet, le casse-sucre en permanence à portée de main.
Tire-bouchons de comptoir : ces tire-bouchons ont été inventés tout d’abord pour déboucher les bouteilles de bière, sa popularité s’est agrandie avec la fréquentation des bars et des pubs.
Tire-bouchons figuratif : l’art figuratif s’attache à représenter les formes du monde visible, ou prend ces formes, nettement identifiables, les tire-bouchons en sont un bon exemple. Ainsi parmi les plus nombreux et les plus célèbres nous trouvons : les pisseux, les clés, les objets de marine, les animaux…

Quant à leur rangement, certains les conservent dans leur boite d’origine, d’autres les mettent en vitrine, … ou même sur les poutres de leur maison !

Tire-bouchons_poutreEn savoir + ?
– le Club Français du Tire-Bouchons
– le site très complet de Jean Pierre Mascaron
– le site de Joseph C Paradi, expert en tire-bouchons (english spoken)
– les Tire-bouchons de Rebel avec la chanson du Tire-bouchons et même une pétition pour sa survie !

Publicités

Une réflexion au sujet de « Multicollection #03 : Pomelkophilie »

  1. Bravo pour votre article !
    Notre collection a des cousines proches : la cortexophilie pour les collectionneurs de bouchons, l’œnosémiophilie pour les collectionneurs d’étiquettes de bouteilles de vin, voire l’appertophilie pour les collectionneurs d’ouvre-boites…
    J’essaie pour ma part de raconter grande et petites histoires autour du Vin et de la Vigne, des Bouteilles, Bouchons, Tire-bouchons et autres Objets proches…

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s